Un chauffeur routier poignardé par des clandestins à Dunkerque

Un chauffeur routier poignardé par des clandestins à Dunkerque

Dunkerque, avec son camp de Grande-Synthe, en périphérie de la ville, connaît depuis près de vingt ans les joies du multiculturalisme tant vanté par nos élus. La richesse de l’immigration y est chaque jour appréciée à sa juste mesure.

Il y a quelques jours, les frais arrivants ont fait goûter à un routier la nouvelle spécialité locale, l’agression au couteau.

Un chauffeur de camion a été poignardé par deux migrants en transit, près de Dunkerque.

Le chauffeur s’est offert une pause, après plusieurs heures de route, et s’est donc arrêté sur une aire de repos, lorsqu’il a entendu un bruit soudain. Il est monté sur le toit de son camion et a aperçu une entaille dans la bâche de celui-ci, dans laquelle s’étaient engouffrés deux migrants en transit, désireux de rejoindre l’Angleterre.

Le chauffeur a tenté de faire comprendre aux deux individus qu’il encourait des problèmes à cause de leur comportement, puisqu’il devrait expliquer les dégâts sur son véhicule à son patron. La discussion a dégénéré et le chauffeur du camion a été victime d’un coup de couteau à l’épaule. Les deux migrants ont quitté le parking dans la foulée.

Source: http://www.lesoir.be/160191/article/2018-06-01/un-chauffeur-de-camion-poignarde-par-des-migrants-en-transit-dunkerque

On est heureux d’apprendre que les migrants sont « en transit », car, leur nombre ne cessant d’augmenter à Dunkerque, comme partout en France, on se demande bien ce que serait leur implantation si tous étaient arrivés à bon port.

Sans vouloir abuser des bonnes choses, il me semble que l’Etat, dans sa mission régalienne, pourrait peut-être faire quelque chose pour la sécurité des riverains, allez savoir. Les policiers municipaux, eux, en ont visiblement un peu assez de leur emploi du temps légèrement saturé.

Lundi 4 juin, à partir de minuit, les agents de la police municipale engageront un mouvement de grève reconductible.

Suite à une réorganisation au sein de leur service, les policiers demandent que le travail du dimanche ne soit pas intégré dans leur temps de travail. Ils souhaitent continuer à travailler volontairement et à être payés en heures supplémentaires.

Les agents de la police municipale réclament également plus d’équité dans le temps de travail entre les différentes brigades.

Source:   http://www.lepharedunkerquois.fr/dunkerque/dunkerque-la-police-municipale-en-greve-des-ce-lundi-ia683b0n250852

Visiblement, ils ne reçoivent pas le même écho que les vendeurs d’H&M des Champs-Elysées. Ces derniers, tout comme leurs confrères de Zara et autres Promod, avaient obtenu « le doublement de la rémunération des heures effectuées le dimanche, un repos compensateur rémunéré pour les heures supplémentaires », ainsi que le « volontariat réversible et la possibilité d’y renoncer ponctuellement en cas d’indisponibilité ». Les uniformes ne seraient-ils pas assez cosmopolites pour nos élus ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.