Attaque sur les Champs-Elysées à trois jours de la présidentielle

Attaque sur les Champs-Elysées à trois jours de la présidentielle

Des policiers en faction sur les Champs-Elysées, jeudi soir, ont été la cible de tirs à l’arme lourde. Un policier et mort et deux ont été grièvement blessés.

Un policier a été tué, deux autres blessés, jeudi soir, lors d’une fusillade qui a eu lieu peu avant 21h sur les Champs-Elysées. L’assaillant ou l’un des assaillants a été abattu.

Pierre-Henri Brandet, le porte-parole du ministère de l’Intérieur et François Molins, le procureur de Paris, ont tenu un point de presse improvisé, peu après minuit, sur les Champs-Elysées, revenant sur le déroulé de l’attaque qui s’est produite à 20h50 : « un individu armé d’un fusil d’assaut a tiré sur des policiers en faction, au niveau du magasin Marks and Spencer sur les Champs-Elysées, entraînant la mort d’un policier, et en blessant deux autres, un légèrement, l’autre beaucoup plus gravement » a expliqué le procureur de Paris. Une passante, « ressortissante étrangère », a également été blessée, « vraisemblablement touchée par des éclats« . Quant à l’assaillant,« le terroriste a été neutralisé par des tirs de riposte », a ajouté le procureur.

Le pronostic vital du policier le plus gravement blessé « n’est plus engagé » a expliqué Pierre-Henri Brandet qui a annoncé que Mathias Fekl, le ministre de l’Intérieur, s’est rendu au chevet des policiers blessés et de la touriste.

Ce que l’on sait du ou des assaillants

L’identité de l’assaillant « est connue » et « vérifiée », a indiqué François Molins, qui a refusé de révéler dans l’immédiat son identité car « des perquisitions » et « des investigations » sont en cours, a-t-il expliqué. Les enquêteurs veulent notamment savoir si l’homme « a bénéficié ou pas de complicités », a précisé le procureur.

Selon des sources policières, l’assaillant présumé, né en 1977, était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers. Il avait été condamné en février 2005 à quinze ans de réclusion pour trois tentatives d’homicide volontaire, dont deux visant des policiers. Des perquisition ont eu lieu en Seine-et-Marne au domicile de cet homme, titulaire de la carte grise du véhicule utilisé sur les Champs-Elysées.

L’attaque a très vite été revendiquée par le groupe djihadiste État islamique via un communiqué de son organe de propagande, l’agence Amaq :« L’auteur de l’attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c’est un des combattants de l’État islamique », annonce le communiqué.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête notamment pour assassinat et tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste.

François Hollande : « Nous sommes convaincus que la piste est d’ordre terroriste »

A l’issue d’une réunion de crise tenue à l’Elysée et à laquelle participaient le Premier ministre Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Interieur Mathias Fekl, et le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, François Hollande s’est exprimé depuis le perron.

L’air grave et le ton solennel, le Président a annoncé la tenue d’un conseil de défense à 8h vendredi matin et un hommage national rendu au policier tué. « Nous serons d’une vigilance absolue notamment par rapport au processus électoral » a dit le Président qui a consacré la majeure partie de son intervention aux forces de police et à « la confiance et la solidarité » dont les Français doivent faire preuve à leur égard.

Mon message s’adresse à tous nos concitoyens. Ils sont protégés, ils doivent l’être et le seront, mais le principe de base c’est la confiance et la solidarité à l’égard des forces de sécurité.

« Nous devons tous prendre conscience que nos forces de sécurité font un travail particulièrement difficile, qu’elles sont exposées –on le voit encore ce soir– et que le soutien de la nation est total à leur égard […] Tout doit être fait pour que ces policiers, gendarmes et militaires, puissent exercer leur mission, bien sûr dans l’État de droit, et avec le respect des procéduresmais avec la confiance de toute la Nation ».

Les Champs-Elysées fermés toute la soirée

L’intervention a été longue car la police recherchait de possibles complices. Un périmètre de sécurité a isolé jusqu’à minuit et demi les Champs-Elysées du reste de la ville. Des scènes de panique ont eu lieu sur le trottoir ou dans les restaurants, magasins et galeries marchandes qui ont été bouclées, parfois avec des passants à l’intérieurs qui s’étaient mis à l’abris après avoir entendu des coups de feu. Certains étaient encore confinés après 23h. Les images spectaculaires de gyrophares et d’hélicoptères survolant la « plus belle avenue du monde » ont été à la une des télévisions du monde entier.

« 15 minutes pour convaincre », la dernière émission politique de la campagne perturbée

A trois jours du premier tour de la présidentielle, cet attentat prends une dimension particulière. Alors que les Champs-Elysées étaient bouclés et qu’une réunion de crise se tenait à l’Elysée, les 11 candidats à la présidentielle passaient, l’un après l’autre, leur dernier « grand oral » sur France 2.

À lire

L’attaque connue, elle a fait dévier la deuxième partie de l’émission et même la fin de la campagne. Les onze candidats à l’élection présidentielle ont unanimement condamné l’attentat djihadiste. François Fillon a même estimé qu’il « n’y avait pas lieu » de poursuivre la campagne.

L’ancien Premier ministre et Marine Le Pen ont annoncé leur intention d’annuler leurs déplacements prévus ce vendredi.

► POUR EN SAVOIR PLUS | Lire : Attentat sur les Champs-Élysées : Fillon appelle à la fin de la campagne

 https://www.franceinter.fr/justice/attaque-sur-les-champs-elysees-a-trois-jours-de-la-presidentielle
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s