Non, Fillon n’était pas forcément visé par l’attentat déjoué à Marseille

Ce menteur passe sa vie a  jouer le martyr alors que c est un GRAND MANIPULATEUR MENTEUR  .

Non, Fillon n’était pas forcément visé par l’attentat déjoué à Marseille

François Fillon était-il visé par les deux terroristes arrêtés à Marseille? Le procureur de la République de Paris se montre très prudent sur cette hypothèse.

François Fillon en meeting à Lille mardi soir.
François Fillon en meeting à Lille mardi soir. (Reuters)
Partager sur :

Les deux terroristes de Marseille ont-ils voulu viser François Fillon? Après l’annonce de l’arrestation des deux suspects, c’est le premier récit médiatique qui s’est imposé. Cette thèse était accréditée par le fait que la DGSI avait intercepté une vidéo où les deux suspects s’étaient filmés sur une table sur laquelle était posé un fusil mitrailleur de type Uzi, un drapeau de l’Etat islamique et la une du Monde du 16 mars montrant le candidat de la droite avec ce titre : « François Fillon, une campagne à l’heure du soupçon ». Selon l’entourage de François Fillon, le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl a également appelé personnellement le candidat des Républicains mardi en fin de matinée pour l’informer que les deux suspects avaient été arrêtés.

Impossible de « déterminer avec précision » la cible

En réalité, les enquêteurs craignaient qu’Emmanuel Macron, Marine Le Pen ou François Fillon ne soient la cible des terroristes. Les photos des deux hommes suspectés de préparer un attentat terroriste et arrêtés mardi avaient ainsi été distribuées jeudi dernier aux services de sécurité des principaux candidats à la présidentielle. « Cela fait quelque temps que des démineurs passent par précaution avant chaque meeting. A Marseille, il y a un mois, nous avions eu le GIGN en coulisses. Mais effectivement, cette semaine, on nous a également avertis d’une menace supplémentaire nouvelle, précise, visant potentiellement, nous a-t-on dit, tous les gros candidats à la présidentielle », expliquait dimanche dans le JDD l’entourage d’Emmanuel Macron.

Vendredi soir d’ailleurs, le meeting de François Fillon à Montpellier s’est déroulé avec un dispositif de sécurité exceptionnel, mettant en œuvre des unités d’intervention du Raid et des tireurs d’élite. « Sur le coup, on a parlé d’une alerte à la bombe pour affoler personne », indique une source policière. « Mais les services de renseignement sont bel et bien sur le pied de guerre », confirmait dimanche dans le JDD une source dans l’entourage du candidat LR. « Cela fait quelques jours que nous avons été informés d’une menace visant François Fillon. Nous avons même été avisés que des renforts de policiers seront mis en place lors de chaque meeting ou de chaque déplacement », confiait aussi un proche du candidat. Les policiers ont demandé à François Fillon de porter un gilet pare-balles à la tribune lors du meeting à Nice lundi, rapporte également France Info. Ce qu’il a refusé.

Si certains proches comme Valérie Boyer ont utilisé cette nouvelle menace pour valoriser les positions de François Fillon sur le fondamentalisme islamiste : « Il est certain que la stature internationale de François Fillon, les positions courageuses qu’il a prises pour vaincre le totalitarisme islamique (…) l’expose », a ainsi estimé la députée LR des Bouches-du-Rhône.François Fillon a lui préféré nuancé mardi soir. « Ça ne change strictement rien à l’organisation de ma campagne. Ça ne doit pas conduire à focaliser le débat de la campagne sur des questions de sécurité et surtout sur la mienne. Je pense que tout le monde est menacé aujourd’hui. »

Selon une source proche de l’enquête citée par l’AFP, « ils cherchaient à impacter la période » de campagne électorale, « c’est certain », mais aucun projet précis ciblant un candidat n’a été identifié à ce stade. Le procureur de la République François Molins, chargé de l’antiterrorisme, a lui expliqué en conférence de presse que « les éléments d’ores et déjà recueillis (…) attestent que ces deux hommes se préparaient à mener une action violente de manière imminente sur le territoire national ». Il a cependant jugé impossible à ce stade de « déterminer avec précision » la ou les cibles visée(s), la date ou le cadre exact de leurs projets.

http://www.lejdd.fr/politique/non-fillon-netait-pas-forcement-vise-par-lattentat-dejoue-a-marseille-3304559#xtor=CS1-4

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s