Présidentielle 2017 : résultat du dernier sondage, ça va être tendu

Présidentielle 2017 : résultat du dernier sondage, ça va être tendu

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 – Un suspense jamais vu dans les précédentes élections présidentielles. A J-8 de la date du premier tour, les résultats des derniers sondages de la présidentielle, sont historiquement serrés… Le direct.

Dernier sondage : quatre candidats dans une fourchette de trois points

Sondage présidentielle 2017 – François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon peuvent tous se qualifier au second tour de l’élection présidentielle la semaine prochaine, les résultats des derniers sondages donnant un écart particulièrement serré entre les quatre candidats en tête. Dans le dernier sondage hebdomadaire « Pop2017 » BVA-Salesforce pour la Presse régionale et Orange, dévoilé vendredi soir, Emmanuel Macron stagne à 23% d’intentions de vote. Il devance d’un rien Marine Le Pen, en baisse à 22%, elle même suivie de très près par François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, tous les deux en hausse d’un point, à 20% des voix. Le quatuor tient donc en une fourchette de trois points, autrement dit presque rien en tenant compte des marges d’erreur. Benoît Hamon perd encore du terrain et n’est plus qu’à 7,5%, devant Nicolas Dupont-Aignan à 3%, Philippe Poutou à 1,5%, Nathalie Arthaud, François Asselineau et Jean Lassalle à 1% et Jacques Cheminade, proche de 0. La dernière semaine de campagne présidentielle s’annonce donc tendue, même si dans leur livraison de ce vendredi, OpinionWay, Ifop, Ipsos ou encore Odoxa donnaient des écarts légèrement plus élevés, de quatre à cinq points entre le premier et le quatrième. Au second tour, BVA donne Emmanuel Macron vainqueur sur tous ses concurrents, Marine Le Pen (64% contre 36%), François Fillon (64% contre 36%) et Jean-Luc Mélenchon (58% contre 42%). Ces deux derniers sortiraient vainqueurs d’un duel face à Marine Le Pen (respectivement et 58% contre 42% et 60% contre 40%). Mais Jean-Luc Mélenchon est donné gagnant en cas de duel face à François Fillon par 58% des voix contre 42%pour le candidat de la droite. Découvrez une synthèse de tous les sondages grâce à notre compilateur.

En direct : l’actualité de l’élection présidentielle

17:52 – Voici les infos à retenir ce samedi 15 avril 2017

Nous clôturons ce live consacré à l’élection présidentielle pour ce samedi et vous retrouvons dès demain pour une nouvelle journée d’actu politique. Pour ce long week-end de Pâques, la tension monte chez les candidats en tête des intentions de vote, qui se tiennent tous dans un mouchoir de poche, selon les derniers sondages de cette élection présidentielle 2017. Les équipes de campagne se montrent plus fébriles que jamais et les invectives pleuvent de médias en meetings interposés. De quoi augurer une dernière semaine de campagne particulièrement âpre à partir de lundi.

  • « Avec Macron, ce sera l’islamisme en marche, le communautarisme en marche ! » La candidate du Front national s’en est pris à son rival Emmanuel Macron, lors de son meeting à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales.
  • Plus d’un électeur de gauche sur trois ne sait pas encore vers quel candidat se tourner, selon un sondage Odoxa.
  • François Fillon refuse de participer à l’émission « entretien d’embauche » de Jean-Jacques Bourdin, sur BFMTV et RMC. Le candidat des Républicains accuse l’animateur de « mensonge et d’insultes ».
  • François Fillon a-t-il rendu les bons costumes ? Selon Mediapart, le candidat des Républicains n’aurait pas redonné les costumes de luxe offert par l’homme d’affaires Robert Bourgi.
  • Jean-Luc Mélenchon affirme qu’il ne résidera pas à l’Elysée, s’il est élu président de la République.

17:00 – Dernière ligne droite pour la présidentielle ! La plupart des candidats sont en meeting ou sur le terrain

Huit jours avant le premier tour de l’élection présidentielle, les meetings et réunions publiques s’enchaînent pour les candidats. Après un week end un peu plus calme, Emmanuel Macron sera en meeting à Bercy le lundi 17 avril, tandis que François Fillon tiendra une réunion publique à Nice le même jour. De son côté, Marine Le Pen tiendra son grand meeting au Zénith de Paris. Le candidat socialiste Benoît Hamon se rendra à Toulouse mardi 18 avril, le même jour que Philippe Poutou qui présidera une réunion publique dans la ville rose. Jean-Luc Mélenchon a également choisi la capitale historique du Languedoc pour tenir son meeting demain, dimanche 16 avril. Alors que Nicolas Dupont-Aignan était en meeting à Aix-en-Provence ce samedi 15 avril, il sera l’invité du JT de TF1 dimanche 16 avril. Nathalie Arthaud sera en meeting à Lille mercredi 19 avril.

16:47 – Le candidat Benoît Hamon a visité une saline à Bourgneuf-en-Retz, après son meeting à Rennes

Le représentant du Parti Socialiste a fait une halte avant de se rendre à Angoulême, pour visiter les salines de Millac. Distancé dans les sondages, le candidat à la présidentielle n’a pas hésité à attaquer ses adversaires, lors de son meeting à Rennes, vendredi 14 avril. Il s’en est notamment pris à Jean-Luc Mélenchon en l’accusant de vouloir « disloquer » l’Europe.  Il est attendu à Niort (Deux-Sèvres) dans la journée.

16:42 – « Avec Macron, ce sera l’islamisme en marche, le communautarisme en marche », déclare Marine Le Pen

Lors de son discours de meeting à Perpignan samedi 15 avril, la candidate du Front national s’en est pris violemment au candidat d’En Marche, devant 1500 personnes. Alors que les derniers sondages des intentions de vote pour la présidentielle placent Emmanuel Macron en tête, Marine Le Pen tacle son principal adversaire. « Il est très important que les Français comprennent que si par malheur il était élu président de la République, il accélérerait encore davantage la dérive multiculturelle dans laquelle s’enfonce la société française, et aggraverait un multiculturalisme », estime la candidate.

15:43 – Marine Le Pen promet un « grand référendum institutionnel » si elle est élue

En meeting à Perpignan, la candidate du Front national (FN) a commencé son discours en appelant ses électeurs à se déplacer massivement lors du premier tour de la présidentielle. « Je vous le promets, le 23 avril marquera la résurrection du peuple souverain », a lancé la présidente du FN. Marine Le Pen prévoit d’organiser « immédiatement après (son) élection un grand référendum institutionnel pour refonder la démocratie en France. » Elle a également critiqué « la fraude sociale », qui selon elle « dépasse les 20 milliards d’euros. » Marine Le Pen s’en prend aussi aux « étrangers », qui  profiterait des aides de l’Etat selon elle, et souhaite refonder « la priorité nationale. »

« La France doit pouvoir voter ses propres lois, maîtriser ses frontières, commercer avec sa monnaie et décider de son budget. »

15:35 – Les militants et opposants de François Fillon se confrontent au Puy-en-Velay

Alors que François Fillon était en déplacement au Puy-en-Velay aux côtés de Laurent Wauquiez, président de la région Rhône-Alpes, les cris des militants se sont mêlés avec ceux des opposants au candidat des Républicains à la présidentielle. Les personnes présentes lors du meeting ont ainsi entendu les slogans « Fillon en prison » et « Fillon président », résonner près de la cathédrale où se rendait le candidat. Les soutiens de François Fillon et ses opposants se sont ensuite confrontés, lors d’un échange tendu. Le chef de file des Républicains est quant à lui resté à l’écart des confrontations.

14:57 – Jean-Luc Mélenchon n’habitera pas à l’Elysée s’il était élu président de la République

Le candidat aux élections présidentielles de La France insoumise a déclaré vendredi 14 avril dans l’émission « Demain président » sur TF1, qu’il souhaitait continuer à vivre dans son domicile actuel, situé dans le Xe arrondissement de Paris. « Je ne pense pas habiter à l’Élysée. J’aimerais pouvoir continuer à vivre là où je vis actuellement », a-t-il déclaré. Jean-Luc Mélenchon a toutefois précisé qu’il souhaitait payer lui-même ses factures d’eau et d’électricité, si jamais il résiderait « au château. »

Je ne pense pas habiter à l’Élysée. J’aimerais pouvoir continuer à vivre là où je vis actuellement.

14:49 – Plus d’un électeur de gauche sur trois ne sait pas encore quel bulletin glisser dans l’urne, selon un sondage

Qui de Benoît Hamon, Emmanuel Macron ou Jean-Luc Mélenchon obtiendra les faveurs des électeurs de la gauche ? Huit jours avant le premier tour de l’élection présidentielle, 34% des électeurs de gauche ne savent pas encore qui sera leur favori, selon un sondage Odoxa, publié vendredi 14 avril. Entre le vote de cœur et le vote utile, la principale volonté des sympathisants de la gauche sont est d’éliminer François Fillon. Pour cela, 44% des électeurs de Benoît Hamon se disent prêts à changer d’avis au moment de glisseur leur bulletin dans l’urne.

14:25 – Emmanuel Macron a reçu plusieurs primo-votants dans son QG du XVe arrondissement en début de semaine

L’émission a été diffusée ce samedi 15 avril sur la radio France Inter. Plusieurs jeunes qui vont voter pour la première fois, ont interrogé le candidat à la présidentielle, sur différents points majeurs de la campagne électorale, comme la discrimination à l’embauche. Les étudiants ont profité de leur moment de parole pour émettre plusieurs critiques envers les politiciens.

13:44 – François Fillon refuse définitivement de participer à « l’entretien d’embauche » de Jean-Jacques Bourdin

Le candidat des Républicains accuse le journaliste star de RMC de « mensonge et d’insultes ». Jeudi 13 avril, Jean-Jacques Bourdin reproche à François Fillon de ne pas venir sur le plateau de l’émission afin de ne pas répondre aux questions sur les différentes affaires qui le concernent depuis le début de la campagne présidentielle. « Il y a quelques mois, il souhaitait absolument, absolument qu’on parle des affaires. Oui mais c’était à l’époque de la primaire quand on parlait de Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, terminé. Il n’en veut plus », dénonce l’animateur de la chaîne. Malgré l’insistance de Jean-Jacques Bourdin, François Fillon a refusé de se rendre au rendez-vous, fixé le 18 avril. « Mardi matin, la chaise sera vide parce que François Fillon, après avoir annulé le 21 a refusé de venir le 18 avril. Ce sont deux propositions qu’il a refusées », indique-t-il.

.@FrancoisFillon @JCheminade .@JCheminade: « je ne pourrais pas voter pour quelqu’un qui ne connait même pas le budget de la France! » Patrice 📢

.@FrancoisFillon @JCheminade « Je regrette beaucoup que @FrancoisFillon n’ait pas accepté la 2e date que je lui ai proposé… Je trouve qu’il a
tort… »

Date de l’élection présidentielle

Les dates du premier tour et du second tour de l’élection présidentielle 2017 ont été dévoilées le mercredi 4 mai 2016, en Conseil des ministres. L’élection est fixée aux 23 avril et 7 mai 2017. Les dates des élections législatives (11 et 18 juin 2017). La règle, fixée par l’article 7 de la constitution, est claire : l’élection présidentielle doit avoir lieu au minimum 20 jours avant l’expiration du mandat du président de la République en fonction. L’élection peut être organisée jusqu’à 35 jours avant la fin du mandat. Le scrutin doit aussi être organisé un dimanche (loi du 6 novembre 1962 relative à l’élection du Président de la République et article L. 55 du code électoral) et le second tour « le quatorzième jour suivant le premier ».

Candidats de l’élection présidentielle

Les candidats à la présidentielle avaient jusqu’au 17 mars 2017 pour transmettre leurs 500 parrainages d’élus. Ils sont 11 à y être parvenus. La liste complète des candidats officiels a été communiquée le samedi 18 mars par le Conseil constitutionnel. Il s’agit, par ordre alphabétique, de Nathalie Arthaud (LO), François Asselineau (UPR), Jacques Cheminade (SP), Nicolas Dupont-Aignant (DLF), François Fillon (LR), Benoit Hamon (PS), Jean Lassalle, Marine Le Pen (FN), Emmanuel Macron (EM), Jean-Luc Mélenchon (FI) et Philippe Poutou (NPA). Découvrez les visages de tous les candidats à l’élection présidentielle dans le diaporama ci-dessous.

EN IMAGES – Les visages des 11 candidats à la présidentielle

Candidats à la présidentielle 2017

Débat de la présidentielle

Débat du 20 mars 2017 (TF1) – La première chaîne a enregistré une audience massive pour son débat sur l’élection présidentielle, le lundi 20 mars 2017, premier du genre avant le premier tour du scrutin, mais aussi premier de l’histoire de la présidentielle à ce stade de la campagne. 9,8 millions de téléspectateurs ont suivi le rendez-vous, soit 48% de part de marché. L’audience est même montée à 11,5 millions de Français au plus fort de l’émission. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, Emmanuel Macron a été jugé le plus convaincant. Les téléspectateurs ont jugé à 29% de le candidat d’En Marche! était convaincant, devant Jean-Luc Mélenchon à 20%, Marine Le Pen et François Fillon à 19% et Benoît Hamon à 11%. Revoir les temps forts du débat en visionnant cette vidéo.

Débat du 4 avril 2017 (BFMTV, CNews) – Lors du second débat, à 11 candidats, organisé sur BFMTV et CNEws le mardi 4 avril 2017, 6,3 millions de personnes étaient devant leur écran pour observer les joutes des candidats. On retiendra de ce rendez-vous l’offensive des petits candidats, qui n’avaient pas été conviés sur TF1 deux semaines plus tôt. Philippe Poutou marquera les esprits en attaquant frontalement François Fillon et Marine Le Pen sur les affaires dans une séquence qui marquera la campagne. Les téléspectateurs sondés par Elabe pour BFMTV ont été 25% à considérer en revanche que Jean-Luc Mélenchon a été le meilleur dans ce débat. Viennent ensuite dans le classement établi : Emmanuel Macron (21%), François Fillon (15%), Marine Le Pen (11%), Benoît Hamon (9%), Nicolas Dupont-Aignan (6%), Philippe Poutou (5%), Nathalie Arthaud (3%), François Asselineau (3%), Jean Lassalle (1%) et Jacques Cheminade (0%). Revoir les temps forts du débat en visionnant cette vidéo.

Résultat de la présidentielle

C’est le candidat ayant obtenu la majorité absolue (50 % des voix ou plus) au premier tour qui remporte l’élection présidentielle. Si aucun candidat n’obtient cette majorité, une nouvelle élection est organisée à la majorité simple. Peuvent alors participer au second tour les deux candidats arrivés en tête au premier tour. Le résultat de la présidentielle est proclamé par le Conseil constitutionnel avant communication des résultats par le ministère de l’Intérieur, mais les premières estimations des instituts de sondages sont autorisées à partir de 20 heures, quand l’ensemble des bureaux de vote ont été fermés à travers la France. Le but de cet embargo jusqu’à 20 heures : ne pas influencer les derniers votants qui pourraient modifier leur choix dans l’isoloir en fonction des premières estimations livrées.

Consultez le résultat de la présidentielle près de chez vous http://www.linternaute.com/actualite/politique/1357555-presidentielle-2017-resultat-du-dernier-sondage-tout-est-possible/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s