Robert Bourgi raconte avoir été « contraint de mentir » par François Fillon au sujet des costumes Arnys

Cette campagne a un gout  de soufre  vivement  que cela finisse , nous en avons marre de mensonges des insultes des menaces des félonistes…

Robert Bourgi raconte avoir été « contraint de mentir » par François Fillon au sujet des costumes Arnys

Il est l’homme par qui l’autre scandale est arrivé. L’avocat Robert Bourgi a offert à François Fillon deux costumes de luxe de la maison Arnys pour une valeur de 13.000 euros, costumes que le candidat à la présidentielle a finalement rendus après avoir expliqué en long, en large et en travers qu’il n’avait absolument rien à se reprocher.

Robert Bourgi a, pour sa part, quelque chose à reprocher à François Fillon. Interrogé par Mediapart ce vendredi 14 avril, l’avocat raconte avoir subi « des pressions d’ordre politique » après les révélations du Journal du Dimanche sur les costumes de l’ancien Premier ministre. Et ces pressions ne venaient pas de nulle part. Elles venaient directement de François Fillon. « Dans le camp de M. Fillon et venant de M. Fillon lui-même, on voulait que je participe à la dissipation de tout doute autour de cette histoire, sur laquelle je crois pouvoir dire que je détiens la vérité », commence Robert Bourgi, avant d’ajouter :

Je l’ai eu personnellement à plusieurs reprises. Et à plusieurs reprises, il a fait appel à ma solidarité de gaulliste. […] François Fillon et sa très grande papesse de la communication, Anne Méaux, ont souhaité que je ne dise rien concernant l’identité de la personne qui a offert les costumes : moi. L’un et l’autre m’ont appelé dès le samedi après-midi [la veille de la publication du JDD – NDLR] pour que je ne dise pas que c’était moi. Je leur ai demandé pourquoi. Ils m’ont dit : ‘Tu sais, c’est la Françafrique, on va penser que… ‘. Mais qu’est-ce que la Françafrique a à voir avec cela ? Par conséquent, j’ai été contraint pendant une semaine de mentir.

Mentir a semble-t-il profondément choqué cette figure de la « Françafrique ». Le 17 mars, Robert Bourgi a donc fini par reconnaître que oui, il était bien le mystérieux ami qui avait offert de très beaux costumes à François Fillon. Il avait assuré à BFMTV qu’il s’agissait de « cadeaux » et qu’il n’attendait « rien en retour ».

Auprès de Mediapart ce vendredi, Robert Bourgi précise avoir offert ces costumes à François Fillon « pour sa victoire à la primaire de la droite ». Ni plus. Ni moins. Las, l’ancien Premier ministre a rendu les deux costumes, et même un troisième, offert pour Noël en 2014 celui-ci…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s