Penelope Fillon: qu’est-ce que le « recel d’escroquerie aggravée »?

Et ça veut présider la France avec le nombre incalculables de casseroles qu ils ont aux fesses

au secours , quelle crédibilité peuvent ils avoir ?

Penelope Fillon: qu’est-ce que le « recel d’escroquerie aggravée »?

Mardi, Penelope Fillon est sortie du bureau des juges d’instruction avec trois chefs de mise en examen. Dont celui de « recel d’escroquerie aggravée », lié à la découverte de documents lors d’une perquisition au domicile des époux. Explications.

« Recel et complicité de détournement de fonds publics« , « recel et complicité d’abus de biens sociaux » et « recel d’escroquerie aggravée ». Mardi soir, à l’issue d’une longue journée d’audition, les juges d’instruction du pôle financier du tribunal de Paris ont retenu trois chefs de mise en examen pour Penelope Fillon. Les deux premiers portent sur ses emplois présumés fictif d’assistante parlementaire et à la Revue des deux Mondes, le dernier concerne un autre volet de l’enquête ouvert plus récemment.

LIRE AUSSI >> Affaire Fillon: Penelope peut-elle être jugée sans François Fillon?

Le 16 mars, soit près de trois semaines après l’ouverture de l’enquête judiciaire visant le couple Fillon, Le Monde révélait que le parquet national financier avait délivré un réquisitoire supplétif aux juges d’instruction pour « escroquerie aggravée, faux et usage de faux ».

Première mise en examen dans ce volet

Lors d’une perquisition à l’Assemblée nationale début mars, les enquêteurs ont mis la main sur des documents contradictoires signés de Penelope Fillon. Le parquet soupçonne le couple d’avoir établi au moins un faux document, a posteriori, pour justifier du travail de l’épouse de l’ex-Premier ministre.

LIRE AUSSI >> Qu’est-ce que le recel d’abus de biens sociaux?

Le candidat de la droite à la présidentielle ayant été auditionné par les juges deux jours avant la délivrance de ce réquisitoire supplétif, le 14 mars, il n’a pas pu être mis en examen pour le chef d' »escroquerie aggravée » ou de « faux et usage de faux ». Mais il pourrait l’être lors d’une prochaine audition. Son épouse, reçue par les magistrats près de deux semaines après ce réquisitoire est donc la première mise en examen dans ce volet de l’enquête.

Cinq ans de prison et 375 000 euros d’amende

Mardi, les juges d’instruction n’ont pas gardé la qualification de « faux et usage de faux » dans leur mise en examen, mais uniquement celle de « recel d’escroquerie aggravée », un chef peu utilisé. Penelope Fillon n’est donc pas soupçonnée d’avoir établi les documents retrouvés à l’Assemblée, mais seulement d’avoir bénéficié de leur effet. Comme pour les autres chefs de « recel » qui la visent, si elle est poursuivie devant un tribunal, elle encourt une peine de cinq ans de prison et 375 000 euros d’amende.

PRÉSIDENTIELLE >> Inscrivez-vous pour recevoir en temps réel les résultats de votre ville

 http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/penelope-fillon-qu-est-ce-que-le-recel-d-escroquerie-aggravee_1893689.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&link_time=1490775753#xtor=CS3-5083
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s