Ce scénario noir qui menace la droite En cas d’échec, Les Républicains peuvent-ils disparaître dans la grande recomposition politique en cours ? Personne à droite n’ose envisager cette éventualité. Et pourtant…

Ce scénario noir qui menace la droite

Aujourd’hui, si la campagne peut encore réserver des surprises, Francois Fillon est loin de se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle. Une telle éviction aurait de lourdes conséquences pour la droite. Il ne s’agit encore que d’hypothèses, mais la plupart de ses leaders refusent de les anticiper.

On appelle cela un black swan. Cette expression – qui signifie cygne noir, en anglais – désigne une hypothèse tellement sombre et qui peut sembler tellement irréelle que l’on a du mal à y croire tant ses conséquences seraient exceptionnelles.

Dans cette élection présidentielle, il y a un black swan. Il concerne la droite française. Et si elle disparaissait ? Sur le papier, ce scénario catastrophe peut sembler fou. Pourtant, toutes les pièces d’un puzzle apocalyptique commencent, petit à petit, à se rassembler.

A un peu plus de trois semaines du premier tour, François Fillon paraît pour l’instant très loin de se qualifier pour le second selon tous les instituts de sondages. L’éviction du candidat de la droite laisserait place à un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Aujourd’hui au sein des Républicains, de plus en plus se préparent à pareil scénario. On réfléchit à la consigne de vote à donner dans l’entre-deux tours : faut-il appeler à voter Emmanuel Macron, appeler plutôt à ne pas voter Marine Le Pen ou encore ériger en principe le ni-ni ? On se raccroche aux élections législatives des 11 et 18 juin : il faut rester uni pour battre la campagne et imposer une cohabitation au futur président. En coulisses, François Baroin est de ceux qui s’activent particulièrement pour mener en première ligne ce combat.

Or ce schéma classique pourrait être totalement dépassé. Ce que très peu de responsables LR anticipent, c’est l’effet de souffle qu’aurait un affrontement entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Aujourd’hui, les sondages prédisent une victoire du premier avec 60 % des suffrages. Mais beaucoup d’observateurs s’accordent à penser surévalué un tel résultat ; un score plus serré leur paraît plus réaliste. Or quelles seraient les conséquences d’une défaite de Marine Le Pen avec 43, 45 ou 47 % des suffrages ? Cela la placerait

 http://www.lopinion.fr/edition/politique/scenario-noir-qui-menace-droite-123090
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s