« BIENVENUE PLACE BEAUVAU » : QUE RACONTE VRAIMENT LE LIVRE SUR LEQUEL FILLON FONDE SES ACCUSATIONS CONTRE HOLLANDE ?

« BIENVENUE PLACE BEAUVAU » : QUE RACONTE VRAIMENT LE LIVRE SUR LEQUEL FILLON FONDE SES ACCUSATIONS CONTRE HOLLANDE ?

ENQUÊTE – Alors qu’il n’est pas encore sorti, le livre « Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat » fait l’objet de toutes les interrogations. Des « bonnes feuilles » publiées dans Valeurs Actuelles, François Fillon qui s’en sert pour porter de graves accusations contre François Hollande, un démenti de l’un de ses auteurs jeudi soir… Faisons le point sur ce que l’on sait de ce livre aux ingrédients explosifs.

C’est un livre qui a beaucoup fait parler de lui dans « L’émission politique » ce jeudi soir sur France 2. En se basant sur l’enquête de trois journalistes du Canard Enchaîné, « Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat » (éd. Robert Laffont, à paraître prochainement) François Fillon a accusé François Hollande de faire remonter les écoutes qui l’intéresseraient et donc d’être à l’origine des fuites le concernant.

Ce que l’Elysée a aussitôt démenti, mais pas seulement. L’un des auteurs, Didier Hassoux, n’a pu assurer l’existence d’un « cabinet noir », comme l’a prétendu le candidat Les Républicains sur le plateau de David Pujadas, qui a également demandé l’ouverture d’une enquête sur ces allégations.

Dans une interview accordée à BFM TV, le journaliste a relu le passage de son livre à ce sujet, où il est écrit noir sur blanc : « Le retour aux affaires de ces chiraquiens nourrit bien évidemment le soupçon sarkozyste de l’existence d’un cabinet noir. Il n’est pas possible d’en apporter la preuve formelle, comme il n’est pas possible de prouver le contraire ».

Pour Didier Hassoux, ce qu’ils racontent dans ce livre n’est « pas du tout ce que dit monsieur Fillon ». « Ce qu’on (y) raconte, c’est que François Hollande a fait, comme nombre de ses prédécesseurs, une utilisation classique de l’appareil policier. Ce serait une faute politique majeure qu’un certain nombre d’informations ne remontent pas », explique-t-il.

Sarkozy, je le surveille, je sais tout ce qu’il faitPropos tenus, selon les auteurs, par François Hollande

Il s’est notamment appuyé sur un exemple précis, celui de Tracfin, le service de renseignement qui lutte contre le blanchiment d’argent et qui est rattaché au ministère de l’Économie. Cette cellule « fait remonter les informations au ministre de l’Economie. A charge pour (lui) de les regarder ou de ne pas les regarder, c’est son choix, charge à lui, c’est aussi son choix de les faire remonter à Matignon, à l’Intérieur ou à l’Elysée », poursuit-il. Pourtant, le journaliste précise qu’ils ont cherché si tel avait été le cas, mais ils n’ont pas « trouvé ».

Si actuellement, le livre n’est pas encore sorti, quelques extraits sont néanmoins disponibles dans Valeurs Actuelles. Comme le précise à LCI Louis de Raguenel, rédacteur en chef de l’hebdomadaire, l’enquête mettrait en lumière « un certain nombre d’éléments qui attestent que François Hollande a utilisé la chancellerie, a utilisé tracfin pour essayer de déstabiliser un certain nombre de concurrents politiques ».

« Sarkozy, je le surveille, je sais tout ce qu’il fait », aurait même déclaré, depuis l’Elysée, le président de la République, en février 2014, selon Louis de Raguenel qui cite le livre de Didier Hassoux, de Christophe Labbé et d’Olivia Recasens. « Ils expliquent eux-mêmes qu’il y a eu un acharnement contre Nicolas Sarkozy », indique-t-il, rapportant également que ce sont les « mêmes juges » qui s’intéressent à François Fillon désormais.

François Fillon l’a-t-il vraiment lu ?

Pour autant, le rédacteur en chef de Valeurs Actuelles le reconnaît, ce livre parle aussi de « plein d’autres choses ». « Nous on a choisi les ‘bonnes feuilles’, on récupère des extraits (…) qui nous semblent les plus intéressants » pour les lecteurs dans cette campagne et au regard des dernières affaires révélées dans la presse.

Il note notamment de nombreuses « anecdotes », comme la mise en examen du directeur de cabinet de Manuel Valls, « dès lors » que ce dernier ait « décidé de se présenter à la primaire de la gauche ». « L’objectif, résume-t-il, est de retracer cinq ans de quinquennat de François Hollande, de gestion du ministère de l’Intérieur, de la place Beauveau, de l’Elysée ».

Mais François Fillon l’a-t-il vraiment lu ? C’est en tout cas ce qu’il a assuré sur France 2 jeudi soir, ajoutant même qu’il ne s’est pas basé sur « les bonnes feuilles » de Valeurs Actuelles mais sur une version « PDF ». Sur Twitter, le journaliste Olivier Biffaud a indiqué qu’il avait contacté Didier Hassoux, qui lui aurait précisé qu' »aucun PDF » de son livre n’était pourtant pas disponiblele 23 mars. Ce que réfutent les soutiens du candidat de la droite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s