Affaires : encore une dure journée pour François Fillon

LE BOOMERANG REVIENT TOUJOURS A L’ ENVOYEUR

Affaires : encore une dure journée pour François Fillon

Mais Le Canard enchaîné décidément ne lâche pas sa proie. Et la révélation du jour dans son édition datée du mercredi 22 mars écorne encore un peu plus l’image de François Fillon, déjà passablement abîmée. Selon l’hebdomadaire, François Fillon a touché 50 000 euros pour le compte de sa société 2F Conseil pour organiser en 2015 à Saint-Pétersbourg une rencontre entre son client Fouad Makhzoumi, qui détient une société d’infrastructures dans le domaine pétrolier, Patrick Pouyanné, le PDG de Total et… Vladimir Poutine.

L’hebdomadaire rappelle que Patrick Pouyanné fut naguère le directeur de cabinet de François Fillon lorsqu’il était ministre délégué des Postes, des Télécomunications et de l’Espace.

Certes, le gouvernement russe, comme le PDG de Total, ne sont pas alors les clients de 2F Conseil. Poutine et Pouyanné apparaissent ici comme la marchandise fournie par l’ancien Premier ministre. Mais François Fillon a bel et bien monnayé son entregent auprès du chef de l’État russe. Une activité légale ? C’est ce qu’affirme avec force le candidat. Mais un dangereux mélange des genres pour qui aspire à servir l’État et incarner la France.

« Faux et usages de faux »

Et ce n’est pas tout. Dans l’autre affaire qui empoisonne Fillon, le Penelopegate, Le Canard enchaîné et Le Monde nous donnent des nouvelles de l’enquête. Selon l’hebdo du mercredi, les enquêteurs soupçonnent les époux d’avoir fabriqué des faux. Ils ont mis la main sur une déclaration certifiant que Penelope ne travaillait qu’une trentaine d’heures à la Revue des deux mondes. Laquelle a été embauchée pour effectuer 151 heures. Seul hic, comme assistante parlementaire, Penelope Fillon était déjà censée travailler 151 heures auprès de son époux. Les deux emplois auraient donc excédé le maximum autorisé par l’Assemblée (180 heures).

Le Monde révèle en outre que les deux époux sont désormais sous le coup d’une enquête pour faux et usages de faux et escroquerie aggravée. Selon le quotidien, outre la fausse déclaration dont fait mention Le Canard, les enquêteurs ont saisi des « feuilles, signées par Penelope Fillon, [qui] comportaient différents calculs d’heures travaillées ». Des documents qu’ils soupçonnent d’avoir été fabriqués par les deux époux a posteriori.

 http://www.lepoint.fr/presidentielle/affaires-encore-une-dure-journee-pour-francois-fillon-21-03-2017-2113705_3121.php#xtor=RSS-288?utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s