Les vacances de Fillon en Egypte payées par Moubarak

JE VOUS INFORME QUE MADAME LA MINISTRE M A M AVAIT été obligée de donner sa démission alors que Fillon lui est toujours resté ministre ?

Les vacances de Fillon en Egypte payées par Moubarak

François Fillon est à son tour dans la tourmente. Ses vacances en famille en Egypte à Noël ont été prises en charge par le régime de Moubarak. Matignon le reconnaît. Après l’affaire Alliot-Marie, c’est un nouveau coup porté au gouvernement.

près Michèle Alliot-Marie, François Fillon. Le Premier ministre est épinglé par le Canard Enchaîné pour avoir été hébergé et transporté en avion à l’invitation du gouvernement égyptien durant ses vacances de Noël en famille. Une information que Matignon s’est empressé de reconnaître hier avant même que le journal satirique ne soit publié, et en pleine polémique sur le séjour de Michèle Alliot-Marie en Tunisie.

Alors qu’il passait ses vacances en Égypte, à Assouan, François Fillon s’est rendu pour une excursion à Abou-Simbel, qui abrite deux temples de l’Égypte antique, à bord d’un avion appartenant au président égyptien. Dans un communiqué publié «dans un souci de transparence» Matignon apporte plusieurs «précisions» sur ce voyage de Fillon effectué avec son épouse et ses enfants «du 26 décembre 2010 au 2 janvier 2011», c’est-à-dire avant le soulèvement en Égypte. «Le Premier ministre a été hébergé lors de ce séjour par les autorités égyptiennes. Le Premier ministre, toujours à l’invitation des autorités égyptiennes, a emprunté un avion de la flotte gouvernementale égyptienne pour se rendre d’Assouan à Abou Simbel où il a visité le temple», indique le texte de Matignon qui ajoute: «Il a également effectué une sortie en bateau sur le Nil dans les mêmes conditions» à savoir comme invité. Pour ce qui est du voyage entre Paris et Assouan, c’est «un Falcon 7X» du gouvernement français qui a été utilisé comme le veut l’usage habituel pour le Premier ministre. Les billets du Premier ministre et ceux des membres de sa famille lui ont été facturés «au tarif établi par l’armée de l’Air». De telles révélations confirmées donc par les services de François Fillon tombent au plus mal après la, polémique sur les vacances tunisiennes d’Alliot-Marie. Martine Aubry (PS), s’est dite «consternée» constatant «jour après jour combien le gouvernement a perdu le sens de l’esprit public». Le PC a ironisé : «Après Air Ben Ali, voici Air Moubarak».

Cette affaire embarrassante éclate deux jours avant l’intervention de Nicolas Sarkozy à la télévision. Mais avant cela, le chef de l’État, jusqu’à présent silencieux sur le cas Alliot-Marie, pourrait profiter du Conseil des ministres d’aujourd’hui pour s’exprimer sur ces affaires de voyage qui, une fois de plus, plombent le gouvernement.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s