Un demandeur d’asile somalien : « Je suis là pour rester toujours, mais pas pour travailler »

Un demandeur d’asile somalien : « Je suis là pour rester toujours, mais pas pour travailler »

Un demandeur d’asile de Somalie a déclaré lors d’une interview avec un journaliste lituanien qu’il est venu en Allemagne pour vivre bien le reste de sa vie avec les aides de l’Etat et sans avoir besoin de travailler.

Dès qu’il recevra la nationalité allemande, il fera venir sa « petite famille » de dix personnes, a-t-il ajouté le plus ingénument du monde.

Des journalistes du portail Lietuvos Rytas (le matin lituanien) ont visité un centre d’accueil de réfugiés de Munich dont les 1 200 demandeurs d’asile viennent de Syrie, de Somalie et du Soudan.

Les journalistes furent stupéfaits d’entendre certains des réfugiés expliquer ouvertement leur désir d’éviter de travailler :

« Un Somalien m’a dit qu’il avait décidé de rester à Munich en raison des généreuses contributions publiques et de la bonne qualité des services qu’il reçoit gratuitement. »

« Je peux apprendre l’allemand. C’est obligatoire », a déclaré Abdullah en réponse aux questions de Lietuvos Rytas.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Puis le journaliste lui demande dans quel métier il aimerait travailler.

« Non, non … Je veux me promener mais pas travailler – Non, je veux profiter de la vie, quand je suis en Allemagne. »

Il est arrivé en Allemagne depuis 10 jours, et il déclare ouvertement qu’il veut vivre des aides sociales pour toute sa vie, et il envisage de faire venir sa famille pour qu’elle reçoive la même hospitalité généreuse que lui.

« Quand j’obtiendrais la nationalité allemande, je ferais immédiatement venir ma famille. Je n’ai presque aucune famille. Seulement dix personnes. Ce sont mes parents, mes frères et mes sœurs ».

Les demandeurs d’asile reçoivent gratuitement :

  • de la nourriture,
  • des cours de langue,
  • des examens médicaux et tous les soins dentaires.

Ils ne peuvent rester là que 8 semaines, mais personne ne l’a dit à Abdullah.

« Non, ils m’ont promis que je pourrais rester. Juste 8 semaines ? Non, Je suis ici pour toujours. »

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : speisa.com/i-have-come-to-stay-forever-not-to-work           http://www.dreuz.info/2017/03/15/un-demandeur-dasile-somalien-je-suis-la-pour-rester-toujours-mais-pas-pour-travailler/?utm_content=buffer1de1a&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

Publicités

3 commentaires sur « Un demandeur d’asile somalien : « Je suis là pour rester toujours, mais pas pour travailler » »

  1. HaHaHam Et Bien cela n a pas CHANGER..En FRANCE il y a qqs ANNEES.. On parlait que pour REMPLACER 1 BLANC AU TRAVAIL , Il EN FAUT 2 NOIRS..Mais d apres ce qu on peut voir maintenant c est le PAYS entier..QuIL faut mettre au TRAVAIL pour Nourrir et faire vivre , les Migrants NOIR..Ca n a Pas Changer

    Aimé par 1 personne

  2. Allemagne/France…pays de ‘lecheurs de babouches’. .BEURK
    bien fidèles à leurs ANCÊTRES. :
    LÂCHES & DÉMISSIONNAIRES !!!
    À BAS CES SALES ÉTRANGERS qui contribueront au ‘GRAND REMPLACEMENT’. .à cause de leur ‘SMALA’ de merde et ,qui encouragés…. Deviennent OPPORTUNISTES voire VIOLENTS & BELLIQUEUX….
    OUSTE DU BALAI & RETOUR AU PAYS D ORIGINE…!!!
    CES CONNARDS DE TEUTONS & GAULOIS leur donnent beaucoup trop D IMPORTANCE !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s