Les vacances de Fillon chez le patron de Ferrari, c’est le pied !

ARTICLE DE 2012

Les vacances de Fillon chez le patron de Ferrari, c’est le pied !

Le Canard Enchaîné du 1er août 2012 – Jérôme Canard
Chez l’ami millionnaire italien : bateau, auto, moto, hélico et gros bobo !
 Ah ! Quelles douces vacances de milliardaire… Elles nous rappellent celles d’un certain Nicolas Sarkozy en 2007, qui était allé célébrer son entrée à l’Elysée du côté de Malte, sur le yacht du pauvre Bolloré. Cette fois, c’est de son ex-« collaborateur », candidat à la présidence de l’UMP, qu’il s’agit. Et les eaux de Capri accueillent les réjouissances. Ou plutôt les accueillaient. Car Capri, c’est fini !

Il a fallu que Fillon se prenne une méchante gamelle en scooter pour que l’on découvre que derrière celui qui a toujours revendiqué un style plutôt modeste se cache, en réalité, un amateur de grand luxe. Qui ne dédaigne pas, à l’occasion, une escapade tous frais payés par un industriel multimillionnaire. Ou par un démocrate comme le regretté Moubarak, qui lui avait offert un séjour de rêve sur les bords du Nil, avec jet privé et felouque présidentielle.
Gamelle plaquée or
C’est dimanche, sur la petite route qui va de la bourgade de Capri à celle d’Anacapri que Fillon, pilote pourtant chevronné, a fait sa glissade en deux roues. Résultat : une cheville fracturée. La gauche. Même en été, Fillon continue de soigner sa droite… La suite : urgences sur place, puis embarquement dans un hélicoptère privé, direction la clinique des stars Villa Stuart à Rome, où il a été opéré. Une évacuation organisée par une célébrité italienne, Luca Cordero di Montezemolo, le pédégé de Ferrari. C’est en effet chez cet ami simple, dont la fortune est estimée à 400 millions de dollars par le magazine américain « Forbes », que l’ex de Matignon, son épouse Pénélope, et leurs enfants prenaient quelques jours de repos mérité. Arrivée jeudi, la petite famille avait posé ses valises à la Villa Caprile, la somptueuse baraque, planquée derrière de hauts murs, que Montezomolo possède au cœur d’Anacapri.

Villa caprile
Fillon n’a pas trop mal choisi sa destination de vacances. Issu de l’aristocratie piémontaise et fier détenteur du titre de marquis de Montezomolo, le patron de Ferrari possède, outre son palais, son scooter et son hélico personnel, un superbe yacht. Une sorte de Bolloré à la sauce italienne, en somme, dont le rafiot ne s’appelle pas le « Paloma », mais le « Marhaba », ce qui signifie « Bienvenue » en arabe.

Mais non, ce n’est pas le « Paloma » si cher à Sarko ! C’est le « Marhaba », très apprécié du moussailon Fillon
La sérénade du marquis
Effectivement, le palace flottant est assez accueillant : 32,70 mètres de longueur, deux ponts, quatre cabines de luxe, une annexe pour aller visiter les criques, du teck partout… Et quand Montezomolo ne l’utilise pas, il le loue. Prix affiché dans les catalogues pour riches vacanciers : 48 000 euros la semaine. Même si le séjour de Fillon a été écourté, ila dû apprécier.

Luca Cordero di Montezemolo
Pour son touriste français préféré, l’hospitalité du patron de Ferrari n’est pas nouvelle. L’été 2009, déjà, alors qu’il passait ses vacances en Toscane, l’amoureux des rallyes Fillon s’était fait prêter un bolide par le marquis italien. A l’époque, ce dernier était aussi patron de l’empire Fiat et de la Cofindustria, le Medef italien. L’industriel fortuné faisait aussi figure de candidat à la vie politique, dans les pas du Cavalière Berlusconi. Mais finalement, Montezemolo en est resté au stade des clubs de réflexion.
c’est dans la rubrique « Justice » qu’il a récemment fait parler de lui. En mai 2011, il s’est retrouvé à la barre du tribunal pour avoir réalisé quelques travaux illégaux dans sa Villa Caprile, celle où la famille Fillon bullait. Le maître des lieux avit détruit quelques vestiges pour faire des piaules et transformé sans autorisation un garage en appartement. Juste avant le procès, ce bâtisseur avait détruit une partie des constructions, mais cela n’a pas suffit : il a écopé de 1 an de taule avec sursis…
Pour la soirée de vendredi dernier, deux jours avant l’accident et le départ précipité de son ami, Montezomolo lui avait réservé une belle surprise : un tour de variétés de la star locale Peppino di Capri, qui a repris quelques standards français en l’honeur de Fillon.
Chez Copé, le surnom de Fillon est tout trouvé : « Pipo de Capri » !

Publicités

2 commentaires sur « Les vacances de Fillon chez le patron de Ferrari, c’est le pied ! »

  1. HO je n irais pas de multiples MOTS assez Honteuse et Ecoeurante de ENCORE les Tribulations de ce TRAITRE … JUSTE faire remarquer a tout ceux qui critiquais le VRAI PRESIDENT DE LA FRANCE..Nicolas SARKOZY.. que cette viree a ete faite a l ete 2012..C ETAIT l ANNEE ou les FRANCAIS ont REJETER LE PRESIDENT SARKOZY pour un petit MINABLE NOUVEAU MEMBRE DE L ELYSEE …Le PIRE SOCIALISTE..Et VLAN voila que en 2017..Les Francais Refont la meme erreur..EN ECARTANT LE MEILLEUR .. Avec celui qui les Avait TRAHIS en 2012… un TRAITRE. UN JUDAS….Le FRIC il n y a que CA qui l INTERRESSE…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s