François Fillon mis en examen dès ce mardi matin

François Fillon mis en examen dès ce mardi matin

Sa convocation devant le juge d’instruction a eu lieu avec 24 heures d’avance. Il est poursuivi pour détournement de fonds publics.

JUSTICE – Tout le monde a été pris de court. Alors qu’il avait annoncé sa convocation pour le 15 mars, c’est ce mardi 14 mars que François Fillon a été entendu par le juge d’instruction dans le cadre du Penelope Gate. « L’audition a été avancée pour qu’elle se déroule dans des conditions de sérénité », a indiqué son avocat.

L’ancien premier ministre est ressorti du bureau du juge Tournaire mis en examen notamment pour détournement de fonds publics et abus de biens sociaux. L’information annoncée par Le Canard Enchaîné et RTL a été confirmée à l’AFP par son avocat. C’est la première fois qu’un favori à la présidentielle concourt avec une telle épée de Damoclès sur les épaules.

Fillon refuse de répondre aux juges

Selon Le Figaro, il a refusé de répondre aux juges sous la forme de l’interrogatoire, se contentant d’une déclaration. Il avait aussi le choix de ne pas se rendre à la convocation puisqu’il bénéficie encore de son immunité parlementaire.

Il est reproché au candidat de la droite d’avoir employé sa femme comme assistante parlementaire pour un travail dont l’effectivité est mise en doute. Idem pour l’emploi de ses enfants au Sénat. Poursuivi également pour « manquement aux obligations déclaratives à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique », François Fillon est accusé d’avoir oublié de déclarer un prêt de 50.000 euros contracté auprès de son ami Marc Ladreit de Lacharière.

En difficulté depuis le début de cette affaire, François Fillon a encore fait face ces derniers jours à de nouvelles révélations dans la presse, notamment sur les prix très élevés de vêtements de luxe offerts par un ami, dont deux costumes pour 13.000 euros chez Arnys en février. Ce mardi matin, Le Parisien a également révélé que ses enfants lui ont reversé une grosse partie des sommes qu’ils ont touchées pour leur travail d’assistant parlementaire; officiellement, il s’agissait de rembourser de l’argent avancé quelques années plus tôt.

Quand Fillon disait qu’il renoncerait

Depuis plusieurs jours, François Fillon avait affirmé que cela ne changerait rien à sa campagne. Après avoir dit qu’il renoncerait en cas de mise en examen, le député de Paris était revenu sur ses déclarations, assurant que seul les électeurs décideront lors du premier tour de la présidentielle.

 http://www.huffingtonpost.fr/2017/03/14/francois-fillon-mis-en-examen-des-ce-mardi-matin/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s