EMPLOIS-FICTIFS UNE VIDÉO FÂCHEUSE POUR FILLON REFAIT SURFACE, 20 ANS APRÈS !

PLUS ON GRATTE ET PLUS ON DÉCOUVRE ………..

EMPLOIS-FICTIFS UNE VIDÉO FÂCHEUSE POUR FILLON REFAIT SURFACE, 20 ANS APRÈS !

Des internautes ont fait remonter une archive datant d’octobre 1999 sur Twitter. On y découvre le candidat LR particulièrement remonté contre Jean Tiberi, qu’il voulait exclure du parti pour une affaire… identique à celle qui le touche aujourd’hui.

Qui est pris celui qui croyait prendre. François Fillon aurait dû savoir qu’à l’heure d’Internet, tout ce qu’on fait, tout ce qu’on dit, tout ce qu’on écrit, est archivé. Rien ne tombe véritablement dans les limbes du 2.0, de la petite phrase polémique au scandale d’État, en passant par la blague vaseuse entre amis ou bien même la bonne formule. Actuellement, on ne peut pas dire que le candidat Les Républicains, lancé à la conquête de l’Elysée, vit des heures particulièrement sereines. Le Penelope Gate continue d’écorner son image, les sondages se retournent peu à peu contre lui et sa crédibilité en prend un coup et. Certes, pas encore fatal, mais l’élu a reconnu lui-même avoir été à deux doigts d’abandonner sa candidature il y a quelques jours. Et s’il comptait sur le temps pour que la polémique le concernant s’essouffle, c’était sans compter sur les internautes, toujours prompts à dégainer les petites saillies qui la ravivent, ou qui ne vous épargnent de toute façon pas aux yeux de vos détracteurs.

>> Relire :Les autres casseroles de François Fillon

Depuis le début de la semaine, une vidéo tourne sur les réseaux sociaux, Twitter en particulier. Il s’agit d’un extrait de quelques secondes, assez croustillant, du journal télévisé de 20 heures de France 2, daté du 20 octobre 1999, dans lequel le présentateur de l’époque, Claude Sérillon, évoque un scandale similaire à celui qui touche depuis un mois François Fillon. Cette fois là, c’était au tour de Jean Tiberi d’être dans l’œil du cyclone. L’ancien maire de Paris était en effet accusé par le président du conseil général de l’Essonne d’avoir demandé un emploi fictif pour sa femme, Xavière Tibéri. Dans la séquence suivante, le journaliste lançait un sujet sur les nombreuses réactions d’élus du RPR (l’ancienne appellation de l’UMP, devenue pas la suite Les Républicains, ndlr), qui avaient littéralement lynché l’édile soupçonné.

⚡️VIDÉO – Il y a 18 ans, François n’était pas tendre avec Jean Tiberi dont la femme était suspectée d’avoir un emploi fictif…

Parmi eux, un certain François Fillon, qui s’était montré particulièrement mordant. On découvrait le président du conseil régional des Pays de la Loire d’alors déclarer, face caméra : « Il y a au RPR des milliers de militants, des milliers d’élus qui respectent la loi et qui veulent être fiers de leur parti. Ceux qui ne l’ont pas respecté doivent être exclus. C’est la règle, c’est celle dont nous nous sommes dotés. C’est celle que moi je ferai respecter ». Plutôt osé quand le fil de l’histoire se déroule de la façon que l’on connaît… Pire, Fillon a la mémoire sélective. S’il parlait d’exclure les élus ne se conformant pas à la loi il y a 20 ans, force est de constater qu’aujourd’hui, quand les affaires le concernent directement, les beaux principes s’évaporent d’un trait. Vendredi dernier, il déclarait encore dans les colonnes du Figaro : « Ma décision est claire : je suis candidat et j’irai jusqu’à la victoire ». Pas sûr que la majorité des électeurs soient dupes.http://www.vsd.fr/actualite/emplois-fictifs-une-video-facheuse-pour-fillon-refait-surface-20-ans-apres-20037#.WL_SNXge1PN.twitter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s