L’UDI imagine un plan B comme Borloo

L’UDI imagine un plan B comme Borloo

Si dans les prochains jours François Fillon se trouvait toujours être le candidat des Républicains à l’élection présidentielle, Jean-Christophe Lagarde demanderait alors à Jean-Louis Borloo de se présenter.

Et voilà qu’une nouvelle carte pourrait entrer dans le jeu dévasté de l’élection présidentielle. L’ancien ministre Jean-Louis Borloo est poussé, dimanche, par plusieurs ténors de l’UDI – le parti qu’il a fondé – à envisager de se présenter. Invité du Grand Rendez-vous CNews-Europe1-Les Echos, le patron de l’UDI Jean-Christophe Lagarde a développé sa position, après avoir retiré son soutien à François Fillon. «Je pense que le candidat le plus légitime à remplacer François Fillon s’appelle Alain Juppé. Parce qu’il est arrivé numéro deux de la primaire», a expliqué le député-maire de Drancy. Ajoutant: «Vous me posez la question “si les Républicains ne trouvent pas de solution?” A ce moment-là, notre famille politique ne peut pas soutenir un candidat qui condamne notre avenir à l’échec. Et dans ce cas-là, je pense qu’il serait souhaitable que Jean-Louis (Borloo) puisse effectivement ne plus seulement être médiateur mais acteur». «Si on devait rester dans cette situation de blocage, si les Républicains ne trouvaient pas de solution, moi je demanderais à Jean-Louis Borloo de venir nous aider à sortir de cette situation, y compris en étant candidat», a précisé Jean-Christophe Lagarde.

» EN DIRECT – Le fil politique

Un tandem Juppé-Borloo?

Pour lui, si François Fillon «reste» candidat «ça veut dire qu’il y a une surdité et un aveuglement sur la situation politique». «Nous on essaie de discuter avec (les Républicains) pour que chacun prenne ses responsabilités», a expliqué le centriste alors que Jean-Louis Borloo a justement été aperçu vendredi à la terrasse d’un restaurant parisien accompagné de Thierry Solère, l’ancien porte-parole de François Fillon. «Jean-Louis Borloo est une voix importante, respectée, dans notre famille politique mais aussi dans la leur», souligne Lagarde. L’ancien ministre «participe à des discussions, à des médiations pour essayer que tout le monde redevienne raisonnable et que personne ne soit humilié mais qu’on se donne une chance de gagner et qu’on évite la catastrophe, le drame qui est en train de se dérouler», dit-il.

Dans Le Parisien-Aujourd’hui-en-France, c’est le député Yves Jégo qui a demandé à Jean-Louis Borloo de jouer un rôle plus actif. «Pour redonner de l’élan à notre campagne, la solution idéale serait, à mon sens, un tandem entre Alain Juppé et Jean-Louis Borloo, qui s’engageraient conjointement pour un mandat unique. Ce scénario serait le plus apte à remobiliser le pays autour de deux hommes de grande expérience. C’est à mon sens une martingale gagnante», affirme l’ancien ministre. «Dans un temps aussi difficile nous avons besoin, pour retrouver de la crédibilité, d’hommes sans ambitions de carrière future. L’un et l’autre ont la stature pour rassurer et rassembler», insiste le député-maire de Montereau.

 http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/05/35003-20170305ARTFIG00055-l-udi-imagine-un-plan-b-comme-borloo.php
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s