Macron : les zones d’ombre de sa couverture universelle chômage

MÉFIEZ VOUS DE CE MINABLE BANQUIER ,  MENTEUR  PITOYABLE MINABLE,  VENDU AUX NABABS DE LA FINANCE , AUX MÉDIAS , AUX PAYS ARABES,  AUX FRANCS MAÇONS …PRO IMMIGRATION ET SANS PROGRAMME CE MEC ME RAPPELLE UN AUTRE FOU DE VIENNE DANS LES ANNEE 20 30  QUI RÊVAIT DE GOUVERNER LE MONDE .

Macron : les zones d’ombre de sa couverture universelle chômage

Artisans, indépendants, professions libérales, commerçants, auto-entrepreneurs… Emmanuel Macron promet une couverture chômage pour tous sans baisser l’indemnisation des salariés. Le loup ? Le financement de cette nouvelle garantie universelle reste bien flou ! Et interroge jusqu’au président du Medef.

A première vue, l’annonce pourrait enthousiasmer. A tous, salariés, artisans, indépendants, professions libérales, commerçants, auto-entrepreneurs, agriculteurs, Emmanuel Macron promet une couverture chômage universelle. Qu’il financerait d’une part en nationalisant l’Unedic – géré depuis sa création en 1958 par les partenaires sociaux (30 milliards annuels de rentrées et 35 milliards de dettes) -, d’autre part en augmentant d’1,7 point la CSG. Mais en supprimant, au passage, les cotisations sociales chômage et famille des salariés.

Ce rêve d’une nouvelle garantie universelle est-il finançable ou y-a-t-il, comme le veut le proverbe, un loup dans ce flou ? L’ancien ministre de l’Economie assure en effet qu’il maintiendrait le niveau d’indemnisation actuel des demandeurs d’emplois. Dont acte. Certains partenaires sociaux en doute nénamoins fortement. Car à moult reprises, l’ancien banquier a déjà jugé le déficit de l’Unedic insupportable. Or, arrivé à l’Elysée, il permettrait également à tous les actifs de démissionner tous les cinq ans en étant quand même indemnisés.

En outre, Emmanuel Macron ne détaille nullement comment les caisses de chômage calculeront le niveau de chômage subi des deux trois nouveaux millions d’indépendants couverts qui, bien plus aisément qu’un salarié, peuvent opportunément optimiser leurs périodes d’activité. L’ancien ministre de l’Economie se contente de parier sur un contrôle renforcé des chômeurs, qui devront accepter un travail dès la deuxième offre correspondant à leurs qualifications. Devoir bien théorique car Pôle Emploi ne dispose absolument pas d’un stock suffisant de jobs libres !

A noter aussi que sans ce bâton, 66% des demandeurs d’emploi reprennent déjà une activité avant la fin de leur indemnisation. Ce qui montrerait que leur problème est avant tout de dénicher un vrai boulot, plutôt que de survivre aux crochets de l’Unédic. « Cette proposition d’Emmanuel Macron nous surprend beaucoup, confie à Marianne Pierre Gattaz, le président du Medef. Nous ne voyons pas très bien quelles rentrées viendront équilibre le régime. »

« Cette proposition de Macron nous surprend beaucoup »

Pierre Gattaz

La menace de ce grand chambardement macronien a toutefois un effet positif immédiat : elle redonne de l’allant au patronat pour signer avant la fin mars une nouvelle convention d’assurance chômage avec les syndicats de salariés. Alors que cette négociation s’est engagée sur un texte jugé très insuffisant par la CGT comme par la CFDT.

 https://www.marianne.net/politique/macron-les-zones-d-ombre-de-sa-couverture-universelle-chomage?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1488558269

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s