Et là, Nadine Morano rappelle que François Fillon ne voulait pas de ministre mis en examen dans son gouvernement

ENCORE UN MENSONGE DE LA PART DE MONSIEUR PROPRE

Et là, Nadine Morano rappelle que François Fillon ne voulait pas de ministre mis en examen dans son gouvernement

Il est de coutume, lorsqu’un politique opère un revirement flagrant, d’exhumer des déclarations, plus ou moins datées, pour le mettre face à ses contradictions. La technique est largement utilisée depuis que François Fillon est empêtré dans l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse Penelope et de ses enfants Marie et Charles comme assistants parlementaires. Encore plus depuis qu’il risque fort d’être mis en examen, alors qu’il avait prôné l’exemplarité durant toute la campagne de la primaire de la droite.

Ce vendredi 3 février, au lendemain d’une vague de défections, c’est Nadine Morano qui s’essaie à ce petit jeu. L’eurodéputée, qui n’avait pas réuni les parrainages pour concourir à la primaire, déterre une phrase prononcée par François Fillon lui-même sur les ministres dont il se séparerait s’ils étaient mis en examen. Elle déclare sur France Info :

Il y a là une contradiction par rapport aux propos qu’il a tenus à multiples reprises, s’agissant non seulement de la mise en examen mais de la sérénité qu’il faut pour pouvoir gouverner. Je me rappelle de ce dernier débat de la primaire face à Alain Juppé où il disait son expérience en tant que Premier ministre et face à un ministre dans la difficulté judiciaire, même si c’était injuste, il était nécessaire qu’il puisse se retirer à la fois pour se défendre et parce que, quand on est au gouvernement, il faut pouvoir gouverner dans la sérénité.

François Fillon s’était même montré encore plus clair le 18 novembre sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin. « Avec moi, si je suis président de la République, il n’y aura jamais de responsables politiques, de ministres qui soient mis en examen », jurait-il pour mieux attaquer Nicolas Sarkozy, doublement mis en examen.

« Si j’étais à sa place, j’arrêterais », a encore déclaré Nadine Morano qui souhaite que François Fillon « accompagne » Les Républicains « dans un processus de désignation d’un nouveau candidat ». L’eurodéputée refuse catégoriquement qu’Alain Juppé prenne le relais et plaide pour une candidature de François Baroin. http://lelab.europe1.fr/et-la-nadine-morano-rappelle-que-francois-fillon-ne-voulait-pas-de-ministre-mis-en-examen-dans-son-gouvernement-2993075c54rzsawaaawxi0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s