La participation de Sens commun au rassemblement pour Fillon crée le trouble

GARE A  »LA GUERRE CIVILE  »DES CASSEROLES DIMANCHE …. CAR IL Y A UNE GRANDE MOBILISATION QUI SERA FAITE D ‘APRES CET ARTICLE CONTRE LES POLITICIENS CORROMPUS …. LIRE PLUS BAS

La participation de Sens commun au rassemblement pour Fillon crée le trouble

VIDÉO – Le président du mouvement, émanation politique de La Manif pour tous, va mobiliser ses réseaux pour la manifestation de soutien au candidat, ce dimanche, au Trocadéro. «Il ne peut pas y avoir de manifestations qui puisse mettre en cause les institutions, la justice ou le travail de la police», a par ailleurs réagi François Hollande.

«J’en appelle au peuple», a lancé François Fillon, mercredi, à l’issue de son annonce de convocation chez le juge d’instruction pour une audition en vue d’une mise en examen. Un appel au peuple qui s’est rapidement concrétisé par un appel au rassemblement dimanche 5 mars, à Paris, place du Trocadéro. Cette manifestation doit faire la démonstration du soutien populaire dont bénéficierait François Fillon, qui souhaite légitimiter, à cette occasion, sa décision de se maintenir à tout prix dans la course à la présidentielle.

Galvanisés dans les premières heures suivant l’annonce de François Fillon, certains de ses proches annonçaient d’abord 300.000 personnes, avant de se raviser un peu plus tard autour du chiffre plus raisonnable de 50.000 à 60.000 personnes. Et pour ce qui est de l’organisation, François Fillon a souhaité s’appuyer le savoir-faire des anciens de La Manif pour tous (LMPT).

Selon plusieurs sources internes, Christophe Billan, le président de Sens Commun, l’émanation politique de La Manif pour tous qui a intégré l’appareil des Républicains, participerait à l’organisation de la démonstartion de force. Auprès du Figaro, Christophe Billian précise qu’il n’est pas à l’origine de l’évènement et assure ne pas en gérer l’organisation. «Je le soutiens et je m’y rendrais et je vais participer en mobilisant mes réseaux. Mais c’est Pierre Danon et le pôle “société civile” qui sont aux manettes, le tout emmené par Patrick Stefanini (directeur de campagne de François Fillon – Ndlr)», précise-t-il, en ajoutant n’avoir reçu aucun budget pour la mobilisation de ses réseaux. Cette décision n’a clairement pas plu à tout le monde dans le dispositif de campagne de François Fillon, et selon nos informations, elle serait même en partie à l’origine de la longue suite de défections qui a ponctué la journée.

Auprès de l’AFP, Ludovine de la Rochère, la présidente de la Manif pour tous a tout de même tenu à prendre ses distances avec le rassemblement du Trocadéro. «On n’est pas dans une action en faveur de tel ou tel candidat. Notre mouvement ne soutient pas de candidature, il ne fait pas de campagne», a précisé Ludovine de la Rochère qui ne sera pas présente. Il est «possible» que Sens commun, «soutienne» l’initiative, mais «je n’en suis pas sûre», a-t-elle confié à l’AFP, visiblement peu confortable à l’idée que son mouvement soit associé de près ou de loin à ce rassemblement.

La mise en garde de François Hollande

Autre nuage qui s’annonce dans la perspective de la manifestation, en dehors de la mauvaise météo: un contre-évènement s’organise avec le mot d’ordre «casseroles partout». «Nous citoyens, opposés à la corruption des élus et respectueux de l’indépendance de la Justice, partout ensemble, faisons-nous entendre: dimanche à 15h, où que vous soyez, à votre fenêtre, dans votre jardin, sur votre balcon… tapez sur des casseroles pendant 3 minutes. Faites une photo ou une vidéo et diffusez-la sur vos réseaux: Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, etc. avec les hashtags #StopCorruption et #CasserolesPartout», demandent les organisateurs sur la page Facebook de l’évènement.

Le président de la République s’est lui aussi exprimé en marge d’un déplacement en Corse au sujet du rassemblement de soutien à François Fillon. «Il y a un débat électoral, il doit se poursuivre pour l’élection présidentielle, mais il n’autorise pas tout», a souligné le chef de l’État. «J’appelle maintenant à la responsabilité parce que ce n’est plus acceptable. Il faut que ce candidat prenne sa responsabilité (…) Il ne peut pas y avoir de manifestations dans notre pays, dans notre République, qui puisse mettre en cause les institutions, la justice ou le travail de la police dans le cadre des enquêtes», a fait valoir François Hollande. «Je déplore profondément qu’il puisse y avoir cette mise en cause et cette interpellation par la rue de ce que sont nos règles de droit», a prévenu le locataire de l’Élysée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s