Au QG de Fillon, les salariés font déjà leur carton

Au QG de Fillon, les salariés font déjà leur carton

Les petites mains recrutées chez Alain Juppé, Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy après la primaire ont démissionné depuis la conférence de presse de François Fillon. La logistique de la campagne est compromise.

Que reste-t-il des 2 500 m2 de QG de François Fillon ? Des bureaux qui se vident au fil des heures. Jeudi en fin d’après-midi, un tiers des salariés avait fait ses cartons, estime une petite main de la campagne. Tous les renforts recrutés chez Alain Juppé, Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy après la primaire ont plié les gaules. “On entend presque les mouches voler. La dernière fois que l’on a senti de l’agitation au QG, c’était mercredi midi au moment de la conférence de presse catastrophique de François Fillon”, se désole un désormais ex-permanent de la campagne.

Certains ne sont tout simplement pas revenus au boulot au lendemain d’une journée qui les a convaincus de lâcher leur candidat. “François Fillon a repris la parole qu’il avait donnée (en promettant de se retirer s’il était mis en examen, ndla). Et il veut désormais organiser une manifestation contre la justice, dimanche, au Trocadéro. Les conditions pour faire campagne ne sont plus réunies”, témoigne un pro-Juppé. Un soutien de Bruno Le Maire est parti à Nîmes, au meeting de François Fillon, pour assurer une dernière fois la gestion des réseaux sociaux. Ensuite, ce sera rideau.

Plus de trésorier ni de porte-parole

C’est la partie invisible de l’iceberg sur lequel le Titanic fonce. Pour la partie visible – les élus et cadres – l’heure est aussi aux départs. Le directeur adjoint de la campagne, le lemairiste Sébastien Lecornu et son conseiller, le juppéiste Vincent Le Roux ont donné leur démission. Tout comme le trésorier, Gilles Boyer et les parlementaires disséminés dans les multiples instances de décision (Bruno Le Maire, Jean-Christophe Lagarde, Benoist Apparu…). Vendredi matin c’est son porte-parole, l’ancien organisateur de la primaire, Thierry Solère, qui a quitté le navire. 

J’ai présenté aujourd’hui ma démission du poste de trésorier de la campagne présidentielle de François Fillon.

“On fera sans eux”, a balayé François Fillon. Soit mais il faudra aussi faire sans un puissant réseau d’élus locaux, indispensables pour relayer la parole du candidat partout en France. Une vingtaine de maires a signé un appel au retrait paru dans L’Opinion, parmi lesquels on retrouve les édiles de Mulhouse, Nancy, Reims, Saint-Etienne, Roubaix, Amiens.

Fin publicité dans s
5

Cacophonie 

Il faudra aussi faire sans animation militante. Ce week-end devait justement se tenir la réunion des responsables départementaux des Jeunes républicains. En fin d’après-midi, jeudi, la présidente du mouvement, la députée des Alpes-Maritimes, Marine Brenier a annoncé par mail aux participants l’annulation du rendez-vous. Une heure plus tard, son numéro 2, filloniste, a utilisé le même canal pour assurer du maintien de la rencontre. La confusion est totale chez des militants, habituellement précieux pour organiser la claque dans les meetings.

 

La question de la logistique même de la campagne se pose pour François Fillon. Peut-on briguer l’Elysée sans direction de campagne, sans trésorier, sans élus locaux, sans maillage départemental, sans organisation efficiente des déplacements ? Ses adversaires espèrent qu’en le privant de troupes, le général Fillon finira par battre en retraite. Lui fait le pari qu’il lui restera toujours le principal : les électeurs.

Et Juppé dans tout ça?

Tous les soutiens du maire de Bordeaux ont quitté la campagne de François Fillon mais Alain Juppé est-il prêt à mener la bataille présidentielle pour la droite? Il est “attentif” à ce qui se passe, note l’un de ses soutiens. L’autre le dit “prêt à prendre ses responsabilités“. Mais tous ajoutent immédiatement qu’Alain Juppé reste “loyal” à son camp. Comprendre : si François Fillon n’abandonne pas de lui-même, son adversaire de la primaire restera sagement en Aquitaine. D’autant que jusqu’ici, Nicolas Sarkozy s’oppose à une candidature juppéiste. “Il faut vraiment qu’Alain prenne son téléphone et appelle directement Sarko“, prie un soutien de l’ancien Premier ministre.

 http://www.lesinrocks.com/2017/03/03/actualite/qg-de-fillon-salaries-carton-11919150/
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s