EN DIRECT. Fillon : la fronde s’organise

AH NON MONSIEUR FENECH VOUS N ALLEZ PAS VIRER FILLON POUR JUPPE ? QUI EST PIRE !!! ON VEUT BAROIN … OU WAUQUIEZ ……

10 h 17 – INFO Le Point.fr. Vincent Le Roux : « Je n’étais plus en capacité d’être efficace »

Vincent Le Roux et Sébastien Lecornu, deux des membres de la direction de la campagne opérationnelle de François Fillon, ont annoncé leur démission ce jeudi matin. L’ancien membre de la campagne d’Alain Juppé, Vincent Le Roux, a accepté de livrer quelques détails sur sa décision au Point.fr. « Ma décision m’est apparue comme évidente à 12 h 5 [lorsque François Fillon a livré la teneur de sa déclaration à son équipe, NDLR], mais ce qui l’a rendue délicate c’est Patrick [Stefanini, NDLR] avec lequel j’ai 25 ans d’amitié et de parcours. Je l’admire beaucoup de rester, je pense que la décision la moins courageuse est plutôt la nôtre… Nous en avons parlé très librement avec lui. Je pense que je n’étais plus en capacité d’être efficace, il faut des conditions pour l’être et l’une de ces conditions est un engagement total auprès du candidat. Une campagne électorale et notamment présidentielle est un engagement, un partage total et une osmose avec l’homme et les idées que vous servez. Si vous estimez que vous ne pouvez plus être efficace, vous devez partir. »

10 h 08 – Jean-Frédéric Poisson ne sera pas présent dimanche, « on ne fait pas campagne contre les juges »

L’ancien candidat à la primaire de la droite et du centre a annoncé sur Sud Radio qu’il ne participerait pas au rassemblement organisé dimanche au Trocadéro à Paris. « Il ne faut pas se tromper de cible. Je ne fais pas campagne contre les juges. Je ne fais pas non plus campagne contre les autres candidats. Je fais campagne pour soutenir le projet auquel je crois. Cette manifestation de dimanche est une maladresse. À titre personnel, je ne m’y rendrai pas », a expliqué le président du Parti chrétien-démocrate.

10 h 03 – La porte-parole de François Fillon affirme qu’un assistant parlementaire « peut même être payé à tricoter »

Voilà une bourde dont le candidat LR en difficulté se serait bien passé. En plus, elle provient de son propre camp ! « Quand vous êtes assistant parlementaire, vous pouvez même être payé à tricoter », a assuré Florence Portelli, maire de Taverny et porte-parole de François Fillon, sur la chaîne BFM TV. Avant d’ajouter : « Je ne dis pas que c’est bien… »

Un faux pas qui en rappelle un autre. Valérie Boyer, autre porte-parole de François Fillon, a reconnu en janvier dernier sur France 5 avoir embauché son fils, « mais pour des activités réalisées ». Un « mais » qui ne manque pas de sel en plein Peneloppegate.

 

09 h 51 – Marine Le Pen dénonce un comportement « incohérent »

« Je trouve que le comportement de François Fillon est pour le moins incohérent depuis le début de cette affaire. Il a indiqué au tout début que s’il était mis en examen, il ne serait pas candidat », a-t-elle expliqué lors de l’émission Questions de méthode (LCP/France Bleu). Après avoir accusé la justice d’être « instrumentalisée », la présidente du Front national et candidate à l’élection présidentielle a estimé que François Fillon s’était « mis tout seul dans la nasse […], il fait ce qu’il veut. Il a une famille politique, c’est à lui et à sa famille politique de décider. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’arrive pas à faire campagne ».

09 h 50 – Un proche de Juppé démissionne

Après Sébastien Lecornu, c’est au tour de Vincent Le Roux, conseiller de François Fillon, de quitter l’équipe de campagne. Ce proche de Juppé explique qu’il n’est plus « en capacité d’apporter [son] plein engagement dans [ses] fonctions au sein de la direction de la campagne présidentielle ». Il a présenté ce jeudi sa démission à Patrick Stefanini, le directeur de campagne.

09 h 05 – Nouvelle défection pour Fillon

Sébastien Lecornu, maire de la ville de Vernon et président du conseil général de l’Eure, vient de quitter ses fonctions de directeur adjoint de la campagne présidentielle. Ce soutien de Bruno Le Maire explique dans un communiqué qu’il n’est « plus à même de remplir (ses) fonctions ». « Je remercie Patrick Stefanini de sa confiance et de son amitié, il m’a permis de participer à une aventure exigeante et exaltante au service de mon pays », déclare-t-il dans le communiqué. Bruno Gilles, sénateur-maire des 4e et 5e arrondissements de Marseille et président des Républicains des Bouches-du-Rhône, a également émis des doutes. « Il reste peut-être quelques jours pour que (François Fillon) prenne du recul (…) et fasse d’autres choix », explique-t-il sur France Bleu. « Aujourd’hui, ça paraît compliqué parce que François Fillon veut continuer à être candidat et nous ne pouvons pas lui imposer un autre. (…) Le retour de la rue est aujourd’hui mortifère. On n’est plus à se demander s’il est coupable mais jusqu’où va nous amener le mal qui est fait par cette affaire. »

08 h 49 – Pour Ciotti, Fillon doit désigner « très vite » son futur gouvernement

Invité sur France 2, Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes et soutien de François Fillon, a estimé jeudi qu’il fallait « sans doute » que le candidat « désigne très vite » son futur gouvernement, du Premier ministre aux principaux ministres. Il a évoqué « François Baroin » comme possible chef du gouvernement dans une sorte de « ticket ». « J’appelle notre famille politique à l’unité, au rassemblement, à ne pas perdre ses nerfs et à faire bloc derrière notre candidat François Fillon », a déclaré Ciotti. « Il faut revenir au fond. C’est le seul qui a un programme crédible, un projet de réforme », a-t-il ajouté, fustigeant « l’attaque politique » dont fait l’objet, selon lui, son candidat.

 

08 h 48 – Le député LR Georges Fenech appelle à parrainer Alain Juppé

Ce proche de Nicolas Sarkozy a prédit la « chute imminente » de François Fillon ce jeudi matin sur Franceinfo. Il plaide donc pour une candidature de substitution d’Alain Juppé, le « seul par son expérience à pouvoir reprendre le flambeau ». Le député du Rhône a donc appelé « tous les élus responsables » à « adresser au Conseil constitutionnel leurs parrainages pour Alain Juppé ». En début de semaine, cette initiative avait été devancée par Jean-Pierre Grand, sénateur de l’Hérault, qui avait fait parvenir au Conseil constitutionnel son parrainage pour le maire de Bordeaux.

 

08 h 10 – Pour Bruno Retailleau, « François Fillon ne veut pas que le peuple de France se fasse confisquer une élection présidentielle »

Le coordinateur de la campagne de François Fillon a vanté sur RTL « un combattant, un résistant » qui refuse « que le peuple de France se fasse confisquer une élection présidentielle ». Bruno Retailleau a rappelé qu’il n’y avait « pas de plan B parce que la famille politique se déchirerait. « S’il y a eu des primaires, c’est pour trancher cette question de légitimité. » Pas question donc pour François Fillon de se retirer de la course à la présidentielle malgré une « procédure anormale ». Si Bruno Retailleau assure être « respectueux de l’institution judiciaire », il s’insurge contre « une procédure particulièrement véloce ». « François Fillon ne se considère pas comme au-dessus des lois, mais il ne veut pas être en-dessous. » Interrogé sur le rassemblement « de soutien » organisé en catastrophe dimanche au Trocadéro, le sénateur martèle qu’il ne s’agit pas d’un rassemblement « contre les juges », expliquant qu’ils espéraient « une foule ». « Désormais, la question c’est : François Fillon face aux Français », conclut-il.

 

07 h 58 – La presse revient sur les propos de Fillon

« De pompier de la République à pyromane des institutions » (Le Républicain lorrain). Un « suicidaire » qui « assassine la justice » (Libération). « Dans son déni du réel, François Fillon ressemble de plus en plus à un Cahuzac de droite » (L’Est républicain). La presse est sévère à l’encontre du candidat de la droite. Elle pointe du doigt son discours qui, selon plusieurs éditorialistes, « affaiblit la République ». Seul Le Figaro salue la contre-attaque menée par l’ex-Premier ministre.

EN DIRECT. Fillon : la fronde s’organise http://www.lepoint.fr/presidentielle/en-direct-presidentielle-francois-fillon-le-jour-d-apres-02-03-2017-2108658_3121.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s