Il est normal que le député-maire de soutienne FILLON : il a LES MÊMES PRATIQUES FAMILIALES !

      Le pécunieux Jean-Christophe Fromantin

Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly, fait partie de ces professionnels de la politique voulant se faire passer pour des bons samaritains qui ont fait don de leur personne à la chose publique.

Jean-Christophe Fromantin donne des leçons de morale (sexuelle, financière, comportementale…) à tout le monde, mais dès que la loi sur la transparence sur la vie politique a été votée – celle qui rendait publique les noms des attachés parlementaires – sa femme et son fils n’ont plus été rémunérés comme assistants parlementaires.

Il est vrai que l’on voyait plus souvent sa femme dans les cafés de Neuilly qu’à l’Assemblée nationale…

Jean-Christophe Fromantin aime bien se faire passer pour un homme de la société civile qui s’est sacrifié pour la politique. En fait, sa société était au bord du gouffre (elle y est tombée depuis) ; il fallait donc bien qu’il se recase pour subsister aux besoins de sa petite famille.

S’il aime gagner des élections, c’est pour ne pas avoir à quitter la partie, ou plutôt le parti. Lorsque Jean-Louis Borloo s’est retiré de la vie politique, Fromantin a essayé de lui succéder à la tête de l’UDI. Il a alors fait encarter des centaines de Neuilléens. Mais il a trouvé plus fort que lui : Jean-Christophe Lagarde, qui a réussi à faire encarter encore plus de votants.

Alors Lagarde a gagné, et Fromantin est arrivé quatrième… sur quatre.

En ce début d’année, Dreuz a besoin financièrement de votre soutien, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Jean-Christophe Fromantin a alors créé son propre parti, dont la convention nationale se tient ce vendredi 27 janvier au soir, afin de présenter des candidats dans les 577 circonscriptions françaises lors des prochaines élections législatives de juin 2017.

Sur son site de campagne – 577.fr – on ne trouve que des seconds couteaux, des gens rejetés de tous les partis ou des gens en mal de notoriété qui veulent avoir leurs quinze jours de célébrité locale avec leurs affiches sur les murs de leurs « territoires ».

En fait, Fromantin Jean-Christophe le vertueux lance ici une opération financière : tous ces malheureux qui sont appelés à financer eux-mêmes leur campagne électorale ne seront jamais élus. Fromantin le sait bien mais il ne leur dit pas.

Entre-temps, il aura empoché le magot : il touchera près de 2€ par an et par voix récoltée par ces petits candidats, soit environ 10€ par voix obtenue sur la législature à venir.

Ce qui signifie que si Fromantin présente 200 candidats qui réalisent chacun seulement 500 voix, il aura rassemblé 100 000 voix sans sortir un sou… qui lui rapporteront 1 million d’euros. Pour une « convention nationale » attrape gogo, c’est bien ficelé.

Pas mal pour un homme désintéressé.

Suite au prochain numéro…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

 http://www.dreuz.info/2017/01/27/le-pecunieux-jean-christophe-fromantin/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s