Prison de Tarascon: Trois détenus, dont un radicalisé, créent le trouble en refusant de regagner leur cellule

Prison de Tarascon: Trois détenus, dont un radicalisé, créent le trouble en refusant de regagner leur cellule

PRISON La Direction interrégionale des services pénitentiaires rejette le terme de tentative de prise d’otage, employé par le délégué syndical…

Ce lundi matin, trois détenus du centre de détention de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône, ont refusé de regagner leurs cellules après la promenade. L’un des trois est « suivi par le renseignement pénitentiaire au titre de la radicalisation », indique à 20 Minutes la porte-parole de la Direction interrégionale des services pénitentiaires Sud-Est.

>> A lire aussi : Prison de Tarascon. «Quand un détenu se plaint, les surveillants lui disent “attention, tu vas avoir des ennuis”», affirme l’OIP

Les équipes régionales d’intervention et de sécurité de Marseille (Eris 13), parfois surnommées « le GIGN des prisons », ont dû intervenir pour maîtriser les détenus et débloquer la situation. Les trois détenus « ont été transférés et risquent des sanctions disciplinaires », précise la porte-parole de la Direction Interrégionale des services pénitentiaires.

Les syndicats vont plus loin et évoquent une tentative de prise d’otage

Elle réfute toutefois le terme de « tentative de prise d’otage d’une surveillante » employé par le délégué syndical de la prison de Tarascon. Eric Rouvière, de l’Ufap, assure en effet que les détenus ont, plus tôt dans la matinée, tenté de prendre en otage une surveillante avec qui ils se sont retrouvés seuls, dans un sas, en direction de la cour de promenade. Elle a refusé de leur donner ses clés et a résisté. Ses collègues sont immédiatement arrivés.

>> A lire aussi : Jean-Jacques Urvoas dévoile les 21 premières villes choisies pour accueillir de nouvelles prisons

« Au final, les détenus ont obtenu ce qu’ils voulaient : être transférés », assure Eric Rouvière, qui déplore, une nouvelle fois, les sous-effectifs : « On est appelé à recevoir de plus en plus de détenus radicalisés… Et il n’y a pas de surveillants sur certains postes… On craint que cela se reproduise, en plus grave. C’est quand même le deuxième refus de réintégrer en six mois ! »http://www.20minutes.fr/marseille/2021619-20170227-prison-tarascon-trois-detenus-dont-radicalise-creent-trouble-refusant-regagner-cellule

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s