Ils ne vont tout de même pas mettre en examen 65 % des Français ?

Ils ne vont tout de même pas mettre en examen 65 % des Français ?

La gauche veut transformer cette élection présidentielle en un vote obligatoire pour son bébé, son avatar – M. Macron.

Donc, ça y est : le PNF – le nouvel acronyme leader de cette présidentielle (plus de VGE, ni de NS, ou d’AJ, et surtout pas de MLP !) – vient donc d’ouvrir une information judiciaire dans l’affaire des assistants parlementaires de M. Fillon.

La justice sait créer son suspense et ses feuilletons, et l’on peut être certain que la mise en examen, si elle doit tomber, sera aussi finement calculée que tous les épisodes précédents. Et puis il y a eu aussi, cette semaine, le feuilleton mouvementé des gardes à vue de proches de Marine Le Pen et la mise en examen de sa chef de cabinet.

Attendons encore une ou deux semaines et tous les candidats de droite seront sous les verrous. Et la place sera enfin dégagée pour qui vous savez.

Car qui vous savez, si vous êtes de droite, aura toujours un petit sucre pour vous attirer à lui. Vous êtes plutôt libéral ? Il vous propose de réduire le nombre de fonctionnaires de 160.000.

Vous êtes plutôt de droite tendance catholique traditionnelle ? Pour vous, il est vraiment allé au bout de ce qu’il pouvait faire : Jeanne d’Arc à Orléans, le Puy du Fou cet été, et hier les escaliers de Rocamadour ! Vous êtes un centriste provincial du siècle dernier ? Votre sex symbol Bayrou a rejoint la nouvelle idole des « forces de l’argent. »Face à cette campagne où la gauche, exsangue, a décidé de peser par les seuls bras armés qui lui restent – la justice et les médias -, le sieur Macron a d’ailleurs parlé hier, bien sûr avec le ton des vierges effarouchées, de « drôle de campagne ». Et, s’érigeant en donneur de leçons, il a disqualifié M. Fillon qui ne saurait assurer l’indépendance des institutions.

Quant au sous-fifre Cazeneuve qui, paraît-il, est notre Premier ministre, il a immédiatement fustigé le refus – légal – de Marine Le Pen de se rendre à une convocation de la justice. Au moins, on sait à quoi est occupé notre gouvernement, si on en doutait encore.

La gauche veut transformer cette élection présidentielle en un vote obligatoire pour son bébé, son avatar – M. Macron. Cela sent le plébiscite forcé à plein nez. M. Macron et ses amis les juges feront donc marcher ceux qui aiment marcher, comme M. Bayrou !

Mais si nous, peuple de droite, faisions de cette présidentielle un référendum contre cette justice qui laisse vos cambrioleurs, vos racketteurs et toutes les racailles de vos quartiers libres comme l’air, tout en les arrosant de millions d’euros, comme dans le cas de l’affaire Théo ?

 http://www.bvoltaire.fr/pascalcelerier/ne-de-meme-mettre-examen-65-francais,316048
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :