Après l’appel de Hollande, les conseillers de Trump se sont écroulés de rire !

Après l’appel de Hollande, les conseillers de Trump se sont écroulés de rire !

Il l’avait promis, il avait affirmé durant sa campagne vouloir appliquer ses engagements une fois à la Maison-Blanche. Une semaine plus tard, il a déjà tenu parole :

– Il a détricoté la loi d’assurance santé « Obamacare » en signant un premier décret ordonnant à son administration d’accorder le plus d’exemptions possibles, en attendant son abrogation par le Congrès.
– Il a opté pour renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) avec les dirigeants du Canada et du Mexique.
– Il a signé l’acte de retrait des États-Unis du traité de libre-échange transpacifique (TPP).
– Il a publié une décision interdisant le financement, par des fonds fédéraux, d’ONG internationales qui soutiennent l’avortement.
– Il a remis sur pied le projet du gigantesque oléoduc Keystone XL reliant le Canada aux États-Unis, dont la construction avait été bloquée par Barack Obama.
– Il a promulgué un décret, suite à la promesse la plus forte de sa campagne, jetant les bases du projet de construction d’un mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique.
– Enfin, il a interdit l’entrée des USA aux ressortissants de sept pays musulmans : l’Irak, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen, pendant au moins trois mois, ceci à l’exception des minorités chrétiennes.

On le voit, Trump se contrefiche du politiquement correct.

Il a décidé d’écouter le peuple qui l’a élu et personne d’autre ne peut le faire changer d’avis.Pourtant, si on en croit le communiqué de l’Élysée, notre « bientôt ex », lors de son entretien téléphonique avec le président américain, aurait tancé vertement ce dernier :

– Mise en garde contre les « conséquences économiques et politiques d’une approche protectionniste », soulignant que, « face à un monde instable et incertain, le repli sur soi est une réponse sans issue ».
– Rappel de sa conviction que le combat engagé pour la défense de nos démocraties n’était « efficace » que « dans le respect des principes qui les fondent, en particulier l’accueil des réfugiés ».
– Évocation, par ailleurs, de « l’importance pour la planète de la mise en œuvre de la Convention de Paris sur le réchauffement climatique », remis en cause par son homologue.
– Réaffirmation, toujours selon le communiqué de la présidence, de « sa détermination à poursuivre les actions engagées en Irak comme en Syrie ». « Le règlement » devant être recherché « dans un cadre politique et sous l’égide des Nations unies ». « Aucune autre solution ne serait durable ni crédible », aurait-t-il martelé.
– Enfin, sur les relations avec la Russie, Hollande proclama que « les sanctions liées à la situation en Ukraine » ne pourraient « être levées que lorsque la situation à l’est du pays » sera « réglée avec la mise en œuvre totale des accords de Minsk ».

On ne le savait pas, mais « Mimolette », c’est un dur, un tatoué ! Trump doit en trembler encore en pensant aux em> »mises en garde contre le protectionnisme », à « l’importance… du réchauffement climatique » et à la « mise en œuvre totale des accords de Minsk » !

Cet homme qui s’était couché devant une simple Leonarda se serait ainsi transfiguré en un « Superdupont » sentencieux et donneur de leçons face au « populiste » locataire de la Maison-Blanche…

Il paraît que les conseillers de Trump sont encore écroulés de rire dans le Bureau ovale.

http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/apres-lappel-de-hollande-conseillers-de-trump-se-ecroules-de-rire,310280

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s