Président sans programme

NOUS AVIONS UN TRÈS  GRAND PRESIDENT NICOLAS SARKOZY !!

QUI AVAIT UN EXCELLENT PROGRAMME,  POUR SAUVER LA FRANCE … MAIS VOILA C ÉTAIT SANS COMPTER SUR LA JALOUSIE MORBIDE DU TYPE QUI A DES SOURCILS EN BROUSSAILLE , SIGNE DE GRANDE JALOUSIE QUI DEPUIS 2012 OEUVRE EN DOUCE POUR L ÉLIMINER HONTE A FILLON …. VOUS MENEZ LA DROITE DANS LE MUR VOUS ETES DISCRÉDITÉ ET PLUS GRAND MONDE VOUS FAIT CONFIANCE……..

Président sans programme

François Puyons Laoussafaimalh

Mariannaute depuis quelques jours

1contribution

Eh non, messieurs les candidats à la présidentielle, nous autres électeurs, n’attendons pas de vous que vous ayez un programme pour les 5 années à venir. Ne serait-ce que parce que de mémoire d’électeur, aucun de vos prédécesseur n’a su tenir ses promesses, faites nous l’économie de vos engagements de communicant.

Qui êtes-vous d’abord, avec vos équipes de campagne montées avec les moyens du bord, de pros du sondage et du buzz sur les réseaux sociaux, plus éventuellement votre bonne volonté d’élu local, pour prétendre avoir compris, et par anticipation nous imposer des solutions, à tous nos problèmes, individuels et collectifs de citoyens de ce pays? Tous vos prédécesseurs, vainqueurs donc (oserions-nous dire les meilleurs) des élections présidentielles passées, se sont cassé les dents à gérer le pays au quotidien et à faire face aux aléas du quinquennat ou septennat dont ils ont eu la charge. Et vous, avant d’avoir pris les commandes, vous tentez de nous convaincre que rien ne vous résistera, d’après une feuille de route déjà toute tracée ? Gardez-vous le temps de l’analyse et de la réflexion, pour décider une fois que vous aurez tous les moyens de la République à votre disposition, avant de vous engager dans des propositions prématurées que vous serez de toute façon incapables de mettre en œuvre !

Rassurez-vous, nous ne voterons pas pour vous, juste pour vos idées, mais pour ce que vous incarnez, pour vos valeurs personnelles, et la façon dont vous pourriez nous représenter. Evidemment, le fait d’avoir une opinion sur les sujets et les préoccupations d’actualité n’est pas une option. Nous voulons un président qui s’implique dans notre condition et les enjeux du pays. Mais les 23 avril et 07 mai prochains, nous n’aurons qu’un nom sur notre bulletin, et pas un programme ni une liste de choix politiques. Ne prenez donc pas une élection pour un plébiscite.

D’autre part, bien que vos partis respectifs aient tous des ambitions et des objectifs biens définis, une fois élus, vous ne serez plus le candidat d’une faction mais le président d’un pays, et votre loyauté devra aller à ceux que vous représentez (qu’ils aient voté pour vous ou non) et non plus à ceux qui vous ont soutenu, quel que soit leur niveau d’investissement pendant la campagne. Le président de la République doit être au service des Français et libre de toute allégeance à quelque groupe constitué que ce soit. Les candidats issus d’une primaire devraient d’ailleurs être déjà dans cet état d’esprit, non pas porteurs de leur seule vision, certes finalement majoritaire, mais représentants d’une opinion plus large dont ils doivent prendre en compte toutes les composantes.

Le rôle du président n’est pas non plus de gouverner (il nomme des ministres pour s’en charger), mais de présider le pays, c’est-à-dire prendre de la hauteur, représenter la nation à l’extérieur et la diversité de la société à l’intérieur. Vous n’aurez pas à nous imposer vos bonnes décisions (sauf en cas de crise aiguë), mais à vous assurer que les bonnes décisions seront prises par les bonnes personnes dans le cadre approprié. Pas besoin d’avoir un programme tout ficelé pour cela, mais des compétences et des capacités à laisser toutes les franges de la société s’exprimer et parvenir à un accord qui sera bénéfique à tous.

Enfin, compte tenu des enjeux de notre pays, qui vont bien au delà des mandats présidentiels (5 ans, rappelons-le), il serait plus souhaitable de voir les candidats s’engager à la fois sur l’héritage de leur prédécesseur (ou au moins sa valorisation) et sur la pérennité de leur action (quitte à n’en pas récolter les fruits) que d’agiter le changement et la rupture à chaque fin de mandat pour une fonction exigeant recul et sérénité.

Messieurs les candidats, plutôt que de nous expliquer dans le détail par quel itinéraire vous passerez pour arriver dans un port que nous n’avons pas encore choisi d’atteindre, montrez-nous que vous êtes le capitaine qui saura tenir un cap, que nous vous indiquerons en temps voulus, quelles que soient les conditions météo.

https://www.marianne.net/debattons/forum/president-sans-programme?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1487954558

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s