Affaires Fillon : information judiciaire ouverte

Affaires Fillon : information judiciaire ouverte

Une information judiciaire a été ouverte dans l’affaire des emplois potentiellement fictifs de la femme et des enfants du candidat à la présidentielle François Fillon, a-t-on appris vendredi soir. Dans un communiqué, les avocats des époux Fillon disent ne pas douter que leur innocence « sera enfin reconnue ».

Une information judiciaire a été ouverte dans l’affaire des emplois potentiellement fictifs de la femme et des enfants du candidat à la présidentielle François Fillon. (Reuters)

La chef du parquet national financier avait averti que l’enquête préliminaire irait vite. Le sort du candidat à la présidentielle François Fillon était suspendu à sa décision, dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs de sa femme et de ses enfants. Vendredi, le parquet a ouvert une information judiciaire pour « détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité et recel de ces délits, trafic d’influence et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité sur la transparence de la vie publique ». L’annonce est tombée alors que le candidat est en meeting en région parisienne. L’enquête, confiée à trois juges d’instruction, vise des « personnes non dénommées » : on ne peut affirmer directement que François Fillon et sa famille font l’objet de poursuites judiciaires.

Pour les avocats des Fillon, le PNF n’a « pas pu démontrer la réalité des infractions poursuivies »

Réagissant dans la soirée par le biais d’un communiqué, les avocats des époux Fillon ont dit ne pas douter que leur innocence « sera enfin reconnue » par « des juges indépendants » après l’ouverture de cette information judiciaire. Les conseils estiment que la saisine par le parquet national financier de trois juges d’instruction « confirme que le PNF n’a pas pu démontrer la réalité des infractions poursuivies ».

Difficile de connaître le calendrier des juges d’instruction : une information judiciaire dure rarement moins de deux ans. L’enquête des magistrats rend cependant possible une mise en examen. Le 25 janvier, une enquête préliminaire était ouverte, suite aux révélations du Canard Enchaîné : la police devait tenter de déterminer si la femme de l’ancien Premier ministre, et ses deux enfants, avaient effectivement travaillé en tant qu’attachés parlementaires du candidat, alors qu’ils ont été rémunérés et étaient sous contrat pour ce travail.

Le candidat avait relancé sa campagne

Depuis quelques jours, le camp Fillon croyait à un renouveau, après une chute dans les sondages consécutive au scandale. L’attention médiatique s’était déplacée vers le candidat d’En Marche, Emmanuel Macron, qui avait créé une polémique en qualifiant la colonisation de « crime contre l’humanité », avant de demander « pardon ». Ses propos sur le mariage homosexuel, et la réponse de Christiane Taubira, avaient aussi nourri les débats.

L’alliance de l’ancien ministre de l’Economie avec François Bayrou avait fait espérer, pour les parlementaires LR, que le président du MoDem allait « ringardiser » le jeune candidat. François Fillon avait semblé relancer sa campagne, avançant de nouvelles propositions, notamment sur la Sécurité sociale.

Sarah Paillou (avec AFP) – leJDD.fr                http://www.lejdd.fr/Politique/Affaires-Fillon-information-judiciaire-ouverte-849968#xtor=CS1-4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s