Lettre émouvante de Marianne Debout ………………

Lettre émouvante de Marianne Debout ………………

Lettre à Maxime

Marianne Debout

Tu es encore un tout petit garçon plein de vie et déjà si déterminé! Tu débordes d’énergie, de talents d’organisation, d’aptitude au commandement tout en sachant écouter et respecter tes semblables aussi bien que les règles de vie et les codes qu’on t’enseigne.
Je ne sais pourtant pas quel homme grandit en toi mais je sais que comme tous les adultes qui t’entourent j’en porterai jusqu’à ma mort une part de responsabilité.
Et c’est sans doute ce retour vers cette réalité-là qui m’aura permis après ces jours de turbulences, de dégoût et de rage de dépasser mon caractère passionné pour revenir à plus de calme et me tourner vers ce regard si bleu et si confiant qui me rend largement comptable de ta destinée.

Vois-tu Maxime, je rêvais d’embarquer avec toi sur le grand voilier France, abîmé et ruiné d’avoir été pendant cinq ans ballotté de tempête en tempête, rongé par la rouille et ingouvernable avec ses voiles déchirées…J’en rêvais, oui,parce que pour en prendre le commandement il y aurait eu un capitaine courageux, compétent, habitué au gros temps, le meilleur à mes yeux et actuellement le seul prêt à réparer les avaries , choisir enfin et tenir le bon cap malgré la violence des vents qui secouent la planète et les tsunamis de vagues migratoires incontrôlées .
J’en rêvais et je me suis battue avec toute mon énergie pour que ce capitaine puisse revenir et prendre la barre avec son expérience, sa force de caractère, sa lucidité, sa volonté inébranlable et l’énergie dont noua savions une impérieuse nécessité.

Mais comme dans les contes dont je berce ton imaginaire il y avait le long de la route les traîtres, les jaloux, et les ambitieux machiavéliques avec leurs petites mains sans foi ni loi qui peuplent le champ de la politique et cette fois ils ont gagné.
L’histoire s’arrête là pour ce capitaine victimes de tant d’attaques, de mensonges, de trahisons malgré le rempart de tous les fidèles qui ne l’ont jamais lâché.
Ne pleure-pas Maxime…L’histoire ne doit pas s’arrêter puisque tu vas grandir, puisque comme toutes les filles et tous les garçons qui sont tes compagnons sur les bancs de l’école ou dans le jeu tu es avec nous sur ce grand voilier en ruines que nous ne pouvons cependant laisser sombrer après avoir pris la responsabilité de vous donner la vie.

Notre capitaine avait eu un second. Il a choisi lui-même de le soutenir maintenant avec une dignité et une force de caractère qui soulèvent l’admiration tant elles soulignent à la fois ses qualités personnelles, son amour de la France et, par effet contrecoup comme par contraste, la responsabilité des médias et salauds en tous genres confondus dans ce plongeon au cœur de l’ignominie et de la bassesse.
Il a ainsi désigné celui qui, selon lui, serait le plus capable, le moins dangereux pour le présent.
Alors quelles que soient nos rancœurs et la violence ravageuse de tant de bassesse et de trahisons il nous demande de les surmonter pour le suivre dans ce choix et le soutenir.

Maxime, pour toi, pour vous tous qui représentez l’avenir je voterai pour François Fillon, parce qu’après avoir autant fait confiance à Nicolas Sarkozy je ne peux imaginer qu’il veuille nous précipiter dans l’abîme.
Il nous montre une voie et j’admets près ces heures de révolte que cette voie est celle d’une sagesse résignée mais lucide : quand le navire sombre mieux vaut embarquer sur la chaloupe du « second » que rejoindre le rafiot d’un vieillard endormi par les chants de ses frères islamistes.

En revanche, mon petit bout, moi la militante passionnée je ne pourrai plus appartenir aux « Républicains » alors que ce parti vient de démontrer être devenu le plus bête du monde et assurément le seul capable d’abandonner à ses pires adversaires le pouvoir de choisir qui doit ou pas le représenter.
Mais c’est une autre histoire et nous aurons le temps , j’espère, d’en reparler.

Je voulais seulement te montrer, Maxime, que quoi qu’il puisse nous en coûter la raison doit parfois l’emporter sur la passion.

2 commentaires sur « Lettre émouvante de Marianne Debout ……………… »

  1. Moi je ne pardonne pas à Fillon d’avoir tout fait pour discréditer Nicolas Sarkozy par des manœuvres plus que contestable. Au deuxième tour de la primaire j’ai voté à nouveau pour Nicolas Sarkozy avec un bulletin mis de côté et j’en ai encore pour l’élection de mai prochain.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s