Le patron des antiquités syriennes désavoue François Hollande

Le patron des antiquités syriennes désavoue François Hollande

Maamoun Abdulkarim a réagi mercredi 2 novembre sur France Inter aux propositions d’asile des trésors de son pays faites par le chef de l’État français. Par une fin de non recevoir. Selon lui, l’ensemble des œuvres syriennes a déjà été mis en sécurité.

Invité ce mercredi au micro de France Inter pour réagir à la proposition de François Hollande d’accueillir les œuvres d’art syriennes, Maamoun Abdulkarim, directeur du Patrimoine et des Antiquités de Syrie, a fait état du travail déjà effectué. Il en profite pour spécifier qu’il n’a pas attendu les déclarations du président français pour agir.

Présent mardi 1er novembre à Lens, le chef de l’État proposait l’asile au patrimoine culturel irakien et syrien dans le futur centre de stockage des réserves du musée du Louvre, devant ouvrir dans le Nord-Pas-de-Calais en 2019. Pour le Président, ce centre aura «une autre vocation hélas liée aux événements, aux drames, aux tragédies que nous pouvons connaître dans le monde, là où des œuvres sont en danger parce que des terroristes, parce que des barbares ont décidé de les détruire», désignant les conflits en Syrie et en Irak. «Nous allons faire valoir que c’est au centre de conservation de Liévin que ces œuvres peuvent être mises à l’abri», concluait-il.

«L’ensemble des objets du musée d’Alep est aujourd’hui en sécurité, comme pour les autres musées en Syrie», lui a répondu Maamoun Abdulkarim, précisant que «90% des objets des musées de Syrie sont déjà à Damas». Et si la capitale syrienne venait à être menacée, Maamoun Abdulkarim a déjà prévu depuis un an que les œuvres soient «exfiltrées» vers le Liban.

Le directeur du Patrimoine refuse par ailleurs que le patrimoine soit utilisé à des fins politiques. Il souligne d’ailleurs qu’il est aujourd’hui question de patrimoine non pas syrien mais mondial, engageant une «responsabilité commune».

Si Maamoun Abdulkarim (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Maamoun Abdulkarim, l’homme qui tente de sauver Palmyre 
«Attention à ne pas causer de dégâts en libérant Palmyre» 
Le chef des antiquités syriennes appelle la France au secours 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

 https://fr.news.yahoo.com/patron-antiquit%C3%A9s-syriennes-d%C3%A9savoue-fran%C3%A7ois-hollande-202221759.html?soc_src=social-sh&soc_trk=fb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s