Le directeur de cabinet d’Alain Juppé renvoyé devant le tribunal correctionnel

Le directeur de cabinet d’Alain Juppé renvoyé devant le tribunal correctionnel

Les faits sont vieux de 10 ans, à une époque où il était directeur de cabinet du président du Conseil départemental du Lot-et-Garonne, Michel Diefenbacher. Tout comme ce dernier, Ludovic Martinez, devenu depuis directeur de cabinet d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel d’Agen dans une affaire de «frais de bouche», a-t-on appris ce mercredi de source judiciaire.

 

Si l’actuel favori de la primaire de droite n’est lié ni de près ni de loin à cette affaire, les ennuis judiciaires de ce proche tombent à un moment des plus inopportuns, dans une fin de campagne tendue.

 

Les faits mis en cause concernent l’attribution d’un marché de frais de bouche au Conseil départemental pour un montant estimé entre 200 000 et 300 000 euros, entre 2005 et 2007, liées à un éventuel non-respect de la procédure d’attribution de marchés publics. Michel Diefenbacher, à la tête du Lot-et-Garonne sous l’étiquette UMP de 2004 à 2008, et Ludovic Martinez, son directeur de cabinet de 2001 à 2007, avaient été mis en examen en 2014 pour «octroi d’un avantage injustifié par une personne dépositaire de l’autorité publique». L’instruction ouverte à Agen avait fait suite à une plainte contre X déposée en 2010 par Pierre Camani, actuel président PS du Conseil départemental et sénateur du Lot-et-Garonne.

 

«C’est une affaire bizarre»

 

«C’est extraordinaire qu’on renvoie le président du Conseil général, ce n’est bien évidemment pas lui qui s’occupait de ces choses là», a réagi auprès de l’AFP, Me Michel Dufranc, avocat de Michel Diefenbacher. «C’est l’administration qui n’a pas joué son rôle. On ne comprend pas pourquoi le directeur général des services n’est pas poursuivi»», a-t-il poursuivi.

 

Joint par l’AFP, Ludovic Martinez, directeur de cabinet d’Alain Juppé (LR) à la mairie de Bordeaux depuis 2008, s’est dit «très serein». «C’est une affaire bizarre. Il n’y a eu ni enrichissement personnel, ni fausse facture, ni préjudice pour la collectivité. Cette affaire n’est pas de notre responsabilité, mais de celle de l’administration», a-t-il ajouté.

 

La responsable de l’entreprise de traiteur a également été renvoyée dans cette affaire. La date du procès n’est pas encore connue.

 

> Lire aussi :  VIDEO. Alain Juppé sur la dalle d’Argenteuil : le PS dénonce une visite de « zoo » 

  Leparisien.fr avec AFP   http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/primaires/le-directeur-de-cabinet-d-alain-juppe-renvoye-devant-le-tribunal-correctionnel-02-11-2016-6280629.php#xtor=AD-1481423554

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s