Tareq Oubrou serait-il le Premier ministre d’Ali Juppé ?

Tareq Oubrou serait-il le Premier ministre d’Ali Juppé ?

L’ex-premier ministre de Chichi, Juppé droit-dans-ses-bottes, multiplie ses interventions dans les media espérant récolter suffisamment de voix, d’ici novembre, pour damer le pion au Sarko, en perte de vitesse.

Et, comme le dit ce vieil adage, si le malheur des uns fait le bonheur des autres, ces deux minables s’en sont donné à cœur joie après le grand malheur qui a frappé Nice la Belle, ce 14 juillet dernier.

Si les mensonges de Sarko sont encore dans les esprits des Français, il semblerait que le repris de justice, Juppé, ait compté sur leur oubli ou leur pardon pour ses actes passés. Mais les Français ne sont pas des veaux et ils ont une mémoire d’éléphant.

Et, comme le bling-bling et la Libye ont marqué l’époque du premier, le présent du second n’échappera pas, non plus, aux Français, avec sa préférence pour les frères musulmans « respectueux de la démocratie », son opposition à la loi interdisant le voile intégral, son désir d’un plus grand accueil des immigrés en France et, surtout, sa grande mosquée bordelaise avec son grand ami, l’imam-rémora, Tareq Oubrou, islamiste de l’UOIF, s’il en est.

Ce Tareq Oubrou, grand ami lui-même, de Tarik Ramadan, petit-fils du fondateur des frères musulmans, qui espère imposer la charia en Europe et en France, en particulier et avec qui il mène, de concert, ses conférences pro islamistes.

Mais, quoique nous puissions dire, nous, les « blancs » non-musulmans contre cet islamisme de plus en plus affiché et actif dans notre pays où les jeunes musulmans sont endoctrinés, à force de prêches haineux, par des Tarik, qu’ils soient Oubrou ou Ramadan, nous n’aurions jamais pu dire à Alain Juppé, ces quatre vérités que lui a écrites, Omar Djellil, dans sa lettre ouverte, publiée sur Infos Bordeaux, ce 18 juillet 2016.

Ancien responsable local de SOS racisme à Bordeaux, Omar Djellil a longtemps fréquenté la mosquée de Bordeaux et Tareq Oubrou, son imam hyper protégé par Juppé. Omar Djellil sait de quoi il parle quand il accuse le chantre de l’islamisme, endoctrineur de Bordeaux.

Et il accuse Juppé.

Il l’accuse de compromission et de complicité avec l’UOIF, pas moins. C’est gravissime, à l’heure où nous déplorons tant de victimes françaises dans notre pays. Il écrit :

« Vous [Alain Juppé] devriez expliquer aux familles des victimes [de Nice] comment vous êtes devenu le premier soutien de l’Union des Organisations Islamiques de France, organisation qui exhorte les musulmans à rejeter vos valeurs républicaines, qui exalte l’esprit du Jihad en direction des masses musulmanes et qui banalise les attentats-suicides dans le monde arabo-musulman… Vous devriez rappeler que c’est avec beaucoup d’insistance auprès du Premier ministre Manuel VALLS, que vous avez fait obtenir à Tareq Oubrou, maître à penser de l’UOIF, sa légion d’honneur… »

« Pourriez-vous dire aux victimes [de l’attentat de Nice] et à leurs familles que vous adoubez un homme, Tareq OUBROU, qui lors des attentats du 11 septembre [les tours jumelles à New York en 2001] m’enlaçait dans une étreinte à me couper le souffle en guise de satisfaction ? ».

Et, dans sa lettre, Omar Djellil fait exploser une bombe.

Une bombe qui devrait atteindre, de plein fouet, tous les partisans des Républicains et les autres qui oseraient voir en Juppé, le futur président de la République.

« Pourquoi ne reconnaissez-vous pas que des tractations sont menées actuellement entre certains de votre entourage et l’UOIF afin, qu’en cas d’élection à la présidence française, des membres de cette organisation radicale puissent obtenir des postes décisionnaires, voire un poste ministériel pour Tareq Oubrou ? »

Pourrions-nous aller plus loin dans le double langage, le mensonge, l’horreur, le déshonneur et la traîtrise de ce politique envers la République française ?

Ainsi, celui qu’on appelle sur la toile, Ali Juppé, a l’intention, en cas de victoire à la présidentielle, d’imposer aux Français – non pas l’islam, simplement – mais l’islamisme pur et dur ; l’islam des Ramadan, des Oubrou, des Ben Laden ; l’islam des terroristes qui tuent des Français ; l’islam qui détruit toute civilisation ; l’islam qui endoctrine les jeunes musulmans ; l’islam tel qu’il a vu le jour il y a 14 siècles.

Et pour diriger notre pays, Juppé nommerait des islamistes purs et durs au gouvernement. En récompense de quoi ? De leur soutien aux élections ? Ou, simplement, parce que Juppé leur doit, déjà, beaucoup ? Nous pencherions pour la deuxième hypothèse. Il ne serait pas surprenant d’apprendre que Juppé a eu besoin de leurs services et qu’il est tenu de leur renvoyer l’ascenseur.

Sinon, pourquoi, dans sa lettre, Omar Djellil l’accuserait de « continuer secrètement à défendre la construction d’une grande mosquée cathédrale UOIF à Bordeaux, malgré [ses] déclarations publiques ».

Omar Djellil, que rue89.nouvelObs.com, accusait de flirter avec le Front national, pendant la campagne présidentielle de 2012, est de ces musulmans qui œuvrent pour protéger les jeunes musulmans de la radicalisation, il est un homme de terrain. Il ne cesse de dénoncer, par son travail et ses écrits, ces politiciens français corrompus qui n’hésitent pas, comme Juppé, à s’allier aux terroristes qui prônent les attentats suicides pour quelques voix en plus.

Il n’épargne personne : Sarkozy, Estrosi, Foulon, Juppé ni aucun parti : le PS, le Front de gauche, les Républicains et l’EI, le FIS, l’UOIF, CCMF.

Après avoir entendu dans les media, Juppé accusant le gouvernement actuel de n’avoir pas su protéger les Français lors du massacre de Nice, ce citoyen français, qui œuvre sans relâche contre l’extrémisme islamique, les mosquées et les imams de l’UOIF prônant le djihad, ce bon Français républicain s’est fait un devoir de dévoiler, à tous les Français, qui était vraiment Alain Juppé, ce politicien corrompu qui s’apprête à trahir la France et les Français si, pour notre grand malheur, il devait accéder à la présidence de notre pays.

Et il termine, ainsi, sa lettre à Juppé :

« Monsieur Alain JUPPÉ, vous ne pouvez pas vous identifier aux victimes des attentats tout en apportant votre appui à l’UOIF et à Tareq OUBROU. En tant que citoyen français de confession musulmane, votre élection à la présidence de la République incarnerait, si vous ne modifiez pas votre attitude à l’égard de Tareq Oubrou et de l’UOIF, une remise en cause du pacte républicain et un affront national pour tous nos soldats et nos policiers qui sont engagés dans une lutte acharnée contre le terrorisme et dont certains l’ont payé de leurs vies. »

Nous reviendrons, une prochaine fois, sur les positions pro islamistes d’Alain Juppé durant toutes les années où il a été engagé dans la politique de la France jusqu’à aujourd’hui.

Ainsi, à la lumière des révélations de Omar Djellil, il en va de même pour le logo de campagne de Juppé, à la primaire des Républicains qui nous met fort mal à l‘aise.

Alain Juppé pour la France ?
Ou
Hadji pour la France ?

Les deux se valent !

En attendant, vous pouvez lire l’intégralité de cette lettre ouverte et celle qu’il a envoyée à l’imam islamiste de Bordeaux sur le site de Infos Bordeaux

http://www.infos-bordeaux.fr/2016/actualites/presidentielles-tareq-oubrou-sera-t-il-ministre-dalain-juppe-8177#comment-18620                      http://ripostelaique.com/tareq-oubrou-serait-premier-ministre-dali-juppe.html

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s