Manuel Valls accusé d’avoir privé 5 villes de policiers pour… protéger son ex-femme

Manuel Valls accusé d’avoir privé 5 villes de policiers pour… protéger son ex-femme

Des policiers assurent que lundi matin, tous les effectifs de cinq villes de l’Essonne ont été mobilisés en un seul et même endroit pour assurer la protection de l’ex-femme de Manuel Valls et de leurs enfants. Plus de détails.

Manuel Valls, son ex-femme et leurs enfants se retrouvent au cœur d’une polémique. D’après les informations du Parisien, de nombreux effectifs de police auraient récemment été mobilisés pour assurer la protection de la première épouse du chef du gouvernement et de leurs quatre enfants et ce, au détriment de la sécurité de plusieurs villes de région parisienne.

Le journal rapporte que les faits se seraient produits lundi matin. « Pour ‘surveiller la résidence de la famille du Premier ministre’ à la demande du centre de commandement d’Évry, le commissariat de Brunoy a été contraint d’envoyer un équipage sur place… Et s’est retrouvé sans policier disponible sur sa propre circonscription », écrit l’hebdomadaire qui cite une note de service. Une consigne qui a eu pour conséquence que, ce matin-là, cinq villes se sont retrouvées dépouillées de leurs effectifs de police. C’était « ‘l’unique patrouille’ pour intervenir durant toute la matinée sur ce secteur de 55 000 habitants comprenant les villes de Boussy-Saint-Antoine, Brunoy, Epinay-sous-Sénart, Quincy-sous-Sénart et Varennes-Jarcy », souligne le journal qui ajoute qu’un seul policier a pu rester au commissariat pour répondre au téléphone, épaulé par un collègue au service radio.

A lire aussi – Enfants, mariage… : indiscrétions sur sa vie privée de Manuel Valls

La situation s’est cependant améliorée quelques heures plus tard. Le Parisien explique que l’opération a été annulée car un équipage d’Evry a finalement pu se « libérer » pour « assurer la protection de cette personnalité ». Malgré tout, le syndicat de police Alliance continue de pester. « Nous n’avons pas les effectifs suffisants pour nous permettre d’assurer des missions de sécurité auprès des personnalités », a regretté un de ses membres, Claude Carillo, dans les colonnes du journal.

Manuel Valls et sa seconde épouse au cœur de plusieurs polémiques

A lire aussi – Anne Gravoin : au cœur d’une polémique, la femme de Manuel Valls quitte son poste

Ce n’est pas la première fois que l’entourage proche de Manuel Valls se retrouve au cœur d’une polémique. En 2014, son épouse avait en effet été accusée d’avoir usé de ses relations et surtout, de celles de son mari, pour faire sauter le PV de stationnement d’une amie mal garée à Paris. Cette même année, celui qui était encore ministre de l’Intérieur avait également été accusé d’avoir expressément demandé aux policiers de son quartier d’avoir « une tolérance zéro pour les SDF sur les trottoirs » et ce, à la demande de sa femme.http://www.planet.fr/politique-manuel-valls-accuse-davoir-prive-5-villes-de-policiers-pour-proteger-son-ex-femme.1219150.29334.html?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1477552028

2 commentaires sur « Manuel Valls accusé d’avoir privé 5 villes de policiers pour… protéger son ex-femme »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s