Présidentielle : non, Hollande ne renonce pas

Il n a vraiment pas honte cet incapable ……………

Présidentielle : non, Hollande ne renonce pas

Bousculé par son camp, malmené par les événements et les sondages, le président veut croire qu’il peut encore rebondir. Il pourrait s’expliquer devant les Français.

D‘une semaine l’autre. Celle qui vient de s’achever fut une des plus agitées du quinquennat pour François Hollande, qui en a pourtant vu d’autres. Celle qui commence pourrait être également intéressante. La sortie du livre « Un président ne devrait pas dire ça », la semaine dernière, aura forcé le chef de l’Etat à sortir de son silence pour s’expliquer devant ses proches et son Premier ministre Manuel Valls. « C’était une discussion un peu serrée mais sans recadrage ni dans un sens ni dans l’autre », confie un des participants.

 

Paradoxalement, le vrai-faux appel avorté de parlementaires pour que le président renonce à être candidat a redonné espoir à la hollandie. « Il y a au moins une chose de positive à retenir de cette séquence, c’est que le président ne sera plus l’objet d’une stratégie d’empêchement », veulent croire les hollandais.

 

Malmené par les événements, Hollande n’entend pas renoncer. C’est du moins le message que font passer ses proches. « A ce stade, le président est très déterminé à être candidat », assure-t-on dans son cercle rapproché. Et plus déterminé encore à ne pas se laisser imposer un autre calendrier que le sien : il prévoit toujours de n’annoncer sa décision sur sa candidature qu’au début du mois de décembre. Soit le délai fixé pour la primaire du PS et de ses alliés. Le souhait exprimé samedi à Tours par Manuel Valls d’aller « vite » restera donc… un souhait.

«Il faudra que ses paroles soient dortes et audibles»

SÉBASTIEN DENAJEAT, DÉPUTÉ

« Avancer le calendrier n’aurait aucun sens, cela voudrait dire qu’il y a le feu à la maison. Non, il faut laisser passer la primaire de la droite et laisser le président décider », affirme Didier Guillaume, le patron des sénateurs PS. « C’est sa décision », insiste une autre personnalité de la hollandie. En attendant, le chef de l’Etat sait qu’il ne pourra éviter de s’expliquer sur le fond avec les Français sur le contenu de son livre confession. « Il faudra que ses paroles soient fortes et audibles », prévient le député Sébastien Denajeat, fidèle d’entre les fidèles. Quand ? La semaine qui s’ouvre pourrait donner au président l’occasion de se remettre en mouvement. Et peut-être de s’exprimer. Sur le terrain économique, après le relèvement de la note de la France par l’agence d’évaluation Standard & Poor’s, salué par le PS comme « la juste récompense des efforts des Français », le gouvernement espère que les prochains chiffres mensuels du chômage, dévoilés dans les jours prochains, seront bons. Enfin, le démantèlement des campements de Calais, s’il se passe bien — ce qui n’est pas garanti —, sera aussi un événement favorable.

 

Une fenêtre de tir un peu plus claire s’ouvre donc cette semaine pour le chef de l’Etat. « Il ne doit pas se précipiter mais je ne vois pas d’autre solution pour lui que de se porter au contact des Français, comme Chirac l’avait fait en 1994 », explique Julien Dray.   http://www.leparisien.fr/politique/non-hollande-ne-renonce-pas-24-10-2016-6244731.php#xtor=AD-1481423552

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s