NKM rejoint Najat Vallaud-Belkacem sur l’enseignement de l’arabe à l’école

NO COMMENT ELLE DOIT FUMER LA MOQUETTE  NKM ………PAUVRE BOBO UNE HONTE DE TELLES NANAS  EN FRANCE !!

NKM rejoint Najat Vallaud-Belkacem sur l’enseignement de l’arabe à l’école

La candidate à la primaire de la droite est favorable à l’enseignement de l’arabe dès la 6ème

« Je sais que je vais être en désaccord avec pas mal de gens dans mon parti mais, même si elle l’a vraiment très mal présenté, je pense que la ministre de l’Education a raison sur l’enseignement de l’arabe à l’école ». C’est ce qu’a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet mercredi, à la fin d’un colloque organisé à l’Assemblée nationale sur le thème « comment combattre les idées politico-religieuses radicales ». Avec une différence de taille : alors que Najat Vallaud-Belkacem l’introduit dès le CP, évidemment pour ceux qui le souhaitent, NKM se place au niveau de la 6ème. « C’est une différence de logique fondamentale » précise son entourage. Mais les deux se rejoignent tout de même sur un argument fort logique. «Il vaut mieux que les gamins apprennent l’arabe dans un établissement public laïc qu’à la mosquée ou même dans le cadre d’une association », comme l’a inidiqué la candidate à la primaire de la droite et du centre.

Les députés venaient de rejeter en commission sa proposition de loi visant à pénaliser « la prédication subversive ». Le texte sera à nouveau débattu en séance publique le 13 octobre lors d’une niche réservée aux parlementaires LR. Avec sa proposition de loi, Nathalie Kosciusko-Morizet suggère d’instaurer une peine maximale de 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende pour l’auteur d’une prédication subversive, c’est-à-dire « le prêche, l’enseignement et la propagande, par des paroles ou des écrits publics et réitérés, d’une idéologie qui fait prévaloir l’interprétation d’un texte religieux sur les principes constitutionnels et fondamentaux de la République ». Par ailleurs, une personne « assistant volontairement ou régulièrement » à un tel prêche serait passible de « complicité ».

Nathalie Kosciusko-Morizet, qui répète depuis cet été sa volonté de mettre « hors la loi le salafisme », a expliqué lors du colloque qu’il existait « une zone grise » dans la législation actuelle, qui ne permettrait pas par exemple de sanctionner ceux qui expliquent que « si on écoute de la musique on va se transformer en porcs, ou que les femmes sont inférieures aux hommes ». Elle juge également qu’en France, « dès que l’on parle de religion, on est tétanisé ».

Lors du débat en commission des lois, Jacques Bompard, député d’extrême droite, lui a opposé que sa loi « pourrait jouer aussi contre la religion catholique, qu’il fallait donc préciser que c’est l’islam qui est visé », a-t-elle raconté. Un élu vert a vu au contraire dans sa proposition de loi une façon de « rouvrir les polémiques avec l’Eglise ». Le débat, en effet, est loin d’être apaisé.                http://www.lopinion.fr/edition/politique/nkm-rejoint-najat-vallaud-belkacem-l-enseignement-l-arabe-a-l-ecole-111636

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s