Malaise dans la police : les prédictions du grognard !

Malaise dans la police : les prédictions du grognard !

L’affaire de Vitry sur Seine où des policiers ont été confrontés à des assassins rappelle à tous les gendarmes la mort de deux collègues à Collobrières. Je crois que je n’ai pas un seul mot à retirer à l’article que j’avais commis le 23 juin 2012 « Gendarmes assassinés dans le var : un sursis meurtrier ?Suivez ce lien
Car en fait et de quelques façons qu’on retourne le problème, on se retrouve bien dans la même configuration où des malfaiteurs connus et répertoriés profitent d’une véritable immunité gouvernementale pour s’en prendre aux forces de l’ordre. Remarquez qu’il en a été la même chose pour les auteurs des massacres de Paris et de Nice. ( ne me dites pas que l’assassin de Nice n’est pas concerné, je vous affirme que l’avenir tiendra un autre discours, mais il ne faut pas le dire encore )
Mais n’imaginez pas une seule seconde que la classe supérieure et ses théoriciens aient la moindre intention de faire respecter la loi dans ce pays qui n’est de droit que si vous êtes un citoyen honnête. ( Vous avez vu les projections sur les contrôles sur les routes, l’an prochain, ça va saigner dans les portefeuilles des citoyens ). Si vous êtes un tant soit peu délinquant, s’applique alors un autre droit non inscrit, théorisés dans un autre monde que le notre par des penseurs à l’esprit tellement supérieur que personne n’entend leur vision de leur monde idéal et mis cependant en œuvre par des magistrats qui ne reculent devant rien pas même épingler des victimes au mur des cons.
A propos, cette affaire, on en est où ? Le conseil supérieur de la magistrature a-t-il pris des sanctions ? Son président, Hollande, s’est-il illustré pour rendre la dignité perdue de ce corps à cette occasion ? Non, Il a appliqué sa politique habituelle, c’est à dire attendre et ne rien faire. Il est spectateur et ne quitte pas sa position. On se rappelle de Dagobert grâce à une chanson, de Hollande on ne retiendra que l’empressement de la population à le voir partir, à moins qu’il ne soit signalé dans un renvoi de livre d’histoire, en petit, en italique, en bas de page, comme celui qui a tué le socialisme dans le pays.
N’en doutez pas une seule seconde, l’urgence pour les gouvernants n’est pas de traiter les problèmes, mais de reculer leurs conséquences jusqu’au mois de juin de 2017 au mieux. Le gouvernement va donc chercher à contenir le feu qui couve et pour cela il va envoyer au front ses journalistes mis en place pour cela dès mai 2012 sur toutes les radios et télévisions.
Il va être expliqué aux policiers que leur problème est matériel. Les voitures, toujours les voitures, l’état des locaux, peut-être un changement d’uniforme sont en tête de liste bien sur. Ensuite viendront les syndicats institutionnels qui vont reprendre ces thèmes et avec grand bruit seront reçus au plus haut niveau sous l’objectif des caméras des premiers acteurs de la farce qu’ils vont nous jouer.
N’en doutez pas une seule seconde, les premiers qui vont se servir seront les commissaires qui vont essayer de retirer du mécontentement de la base quelques avantages. En seconde ligne, les officiers vont sortir leur épingle du jeu pour gratter quelques bricoles, et ensuite ce sera vous, messsieurs les dignes membres du corps d’application. La piétaille quoi.
Les promesses vont arriver pour faciliter vos carrières, contrôlées par vos syndicats, bien sur, il ne saurait en être autrement dans cette mécanique bien huilée pour exploiter les sans-dent, qu’ils soient policiers ou pas. J’oubliais, on va vous mettre la carotte de la facilitation des changements d’affectation, histoire de maintenir en vous l’espoir de quitter le monde perdu dans lequel vous êtes plongés. L’espoir fait vivre, c’est bien connu et cela permettra peut-être de vous ramener dans les commissariats, puisque les plus sages, bien sur, seront les premiers mutés sous des cieux meilleurs.
Mais jamais il ne sera question de traiter les problèmes de délinquance sérieusement ni de mettre au pied du mur les idéologues qui œuvrent dans les tribunaux, ni devant leurs responsabilités, de cela il ne sera jamais, au grand jamais question. Et n’attendez qu’un Juppé y change quoique ce soit, j’y vois un Hollande 2, et j’ai bien peur de ne pas me tromper. D’ailleurs ces deux là ne vont pas tarder à s’entendre et je prédis, là aussi une poignée de main lors d’une rencontre du au simple hasard. Ils nous prennent vraiment pour des imbéciles. Tous les deux n’ont qu’un seul objectif s’en prendre aux petits ploucs pour les abaisser encore et encore davantage, presser le citoyen jusqu’à la dernière goutte de sueur pour que eux et leur monde puisse prospérer.
J’entends que les règles de la légitime défense des policiers vont être alignées sur celles des gendarmes. Et alors cela va changer quoi, puisque ces règles ne sont pas reconnues par la justice qui se transforme à l’occasion en législateur, et que les gendarmes dans tous les cas sont envoyés en cour d’assise, légitime défense ou pas, comme les policiers. Mettez-vous dans la tête qu’on vous donne une arme pour le décor, gendarmes et policiers et que vous devez mourir et ne pas vous défendre. Ce sont les procureurs de la République qui l’affirment en mettant au même niveau criminels et gardiens de l’ordre.
Voilà un leurre qu’on va vous accorder puisque cela ne change rien et ne coûte pas un seul kopeck, et surtout ne désigne aucun responsable. Tout le monde sera content, votre hiérarchie, vos syndicats et le populo abruti par des médias dignes d’une république démocratique soviétique.
jmestries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s