L’offensive des sarkozystes contre l’axe Juppé-Bayrou

L’offensive des sarkozystes contre l’axe Juppé-Bayrou

LE SCAN POLITIQUE – Les soutiens de l’ancien président défendent une «alternance franche» et dénoncent les «petites combinaisons» entre les maires de Bordeaux et de Pau. En toile de fond, la question d’un accord électoral avec le centre divise les candidats.

La contre-offensive a eu lieu en trois temps, après qu’Alain Juppé a annoncé son intention de revoir les investitures aux législatives en cas de victoire à la primaire pour laisser une place plus importante à ses alliés de l’UDI et du MoDem. Offrir des sièges à François Bayrou et ses proches? Inconcevable pour les soutiens de Nicolas Sarkozy, qui ne digéreront jamais le ralliement du maire de Pau à François Hollande en 2012. Le premier à tirer a d’ailleurs été Nicolas Sarkozy lui-même. Sur Europe 1, jeudi, l’ancien chef de l’Etat a demandé à François Bayrou et Jean-Christophe Lagarde de «respecter la règle de la primaire» et d’en soutenir le vainqueur même si Alain Juppé était battu. «La règle, c’est surtout de ne pas se servir, pour sortir du socialisme, de celui qui nous y a fait entrer», a-t-il ajouté pour critiquer l’axe Juppé-Bayrou.

Le deuxième acte s’est joué dans les colonnes du Figaro, ce samedi. Le principal soutien de Nicolas Sarkozy, François Baroin, y décrit François Bayrou commepersona non grata au sein de la primaire. «Il est un des acteurs majeurs de cette majorité de rencontre qui a porté François Hollande au pouvoir. François Bayrou ne peut s’exonérer de cet échec français. La primaire est un scrutin qui ne le concerne pas. Les électeurs de la droite et du centre ne peuvent se laisser influencer par ceux qui provoquent le chantage», attaque le sénateur. Pour lui, François Bayrou «se sert» d’Alain Juppé «comme d’un point appui pour reconstituer l’UDF du passé et c’est un retour à la case départ».

Et pour appuyer encore cet assaut, ce sont plus de 150 élus soutiens de Nicolas Sarkozy qui signent ce dimanche une tribune anti-Bayrou dans le JDD. «Le retour opportuniste de François Bayrou dans la primaire de la droite et du centre est un signe annonciateur d'(une) compromission idéologique», dénoncent-ils. «Nous refusons ces arrangements qui conduiront à un programme avant l’élection et un autre programme une fois le président élu», attaquent-ils encore.

Fillon refuse un accord avec le centre avant la primaire

En toile de fond: la question d’un accord législatif avec le centre, qui divise les candidats à la primaire. Si Alain Juppé assure n’avoir «rien promis» à François Bayrou, la perspective de voir une partie des sièges automatiquement réservés aux centristes en agace à droite. Dont François Fillon, qui a semblé rejoindre les soutiens de Nicolas Sarkozy, dimanche: «Un accord électoral avec le centre avant la primaire serait étrange. Ce n’est pas le sens de la primaire», a assuré l’ancien premier ministre au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Dénonçant le «flou» d’Alain Juppé, il l’appelle à clarifier ses intentions: «Est-ce que François Bayrou sera premier ministre si Alain Juppé est élu? Sera-t-il au gouvernement? La question se pose», juge-t-il.

Interrogée sur BFMTV, Nathalie Kosciusko-Morizet s’est dite pour sa part favorable à un rapprochement avec le centre. «Je ne souhaite pas une fusion avec le centre mais une alliance avec le centre. La droite a toujours été forte quand elle a su s’allier avec le centre. Il faut réussir à construire une vaste majorité de transformation du pays», a-t-elle plaidé.

Quant à Alain Juppé, il a laissé à ses soutiens le soin de répliquer au camp adverse. À l’image de son porte-parole Pierre-Yves Bournazel, élu à Paris, où la droite a conservé une stratégie d’alliance avec le centre: «Les centres sont des alliés indispensables de l’alternance, sortons des querelles personnelles! Oui l’UDI et le MoDem ont été nos partenaires aux municipales, départementales et régionales. Ils le seront naturellement en 2017», assure-t-il sur Twitter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s