Législatives: Weiten « agressé » par les Républicains

Si ça n’est pas un arrangement entre amis, alors, je comprends plus rien ! Ils en pensent quoi ceux qui soutiennent Juppé ? « Une victoire d’Alain Juppé à la primaire pourrait rebattre les cartes en faveur de Patrick Weiten, lequel, s’il n’est pas encore officiellement candidat, … »

Législatives: Weiten « agressé » par les Républicains

Si Patrick Weiten (UDI) n’est pas encore candidat aux législatives, il n’a pas apprécié que le parti LR investisse une candidate dans sa circonscription.

Les relations entre Les Républicains et l’UDI sont extrêmement tendues sur la question des investitures aux législatives. Ce sujet a d’ailleurs animé la campagne de la primaire cette semaine, Alain Juppé ayant déclaré vouloir faire davantage de place aux centristes.

Parmi les points de crispation, il y a la neuvième circonscription de la Moselle (Thionville-Est). Le président du conseil départemental, l’UDI Patrick Weiten, est le député sortant. Il avait hérité du fauteuil en avril dernier, après la disparition d’Anne Grommerch, laquelle était membre des Républicains. Dans ce contexte particulier, la commission d’investiture des Républicains avait considéré, en juin dernier, que cette circonscription ne devait pas être réservée à l’UDI. Elle a donc investi une candidate : l’adjointe au maire de Thionville, Pauline Lapointe-Zordan.

« Choqué, froissé, même plus »

Même s’il n’est pas encore candidat à sa propre succession aux législatives (une réélection l’obligerait à abandonner son mandat de président du Département en raison de la nouvelle limitation du cumul des mandats), Patrick Weiten s’est senti « agressé » par cette investiture. « Je suis profondément choqué, froissé, même plus », admet-il. « Pour moi, ne pas investir un candidat dans cette circonscription, dans l’attente de ma décision, relevait de la simple décence. Je suis le seul des trente députés sortants UDI à avoir face à moi un Républicain investi. En plus, cela s’est fait alors que Pauline Lapointe-Zordan n’avait rien demandé… Ils voulaient un nom pour mettre face à Weiten. C’est un règlement de compte. On me reproche d’avoir trop bien gagné les départementales et les régionales. » De très nombreux centristes sont devenus conseillers départementaux ou régionaux à l’issue de ces scrutins.

Une victoire d’Alain Juppé à la primaire pourrait rebattre les cartes en faveur de Patrick Weiten, lequel, s’il n’est pas encore officiellement candidat, a déjà obtenu l’investiture de l’UDI.    http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-thionville-hayange/2016/10/23/weiten-agresse-par-les-republicains?preview=true

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s