Un appel contre la candidature de Hollande circule dans la majorité

Un appel contre la candidature de Hollande circule dans la majorité

LE SCAN POLITIQUE – Le Scan s’est procuré l’appel contre la candidature du président de la République qui circule parmi les parlementaires socialistes. «C’est l’honneur d’un président de la République de mettre fin au suspense qui paralyse et glace le système et d’annoncer qu’il renonce», est-il écrit.

C’est un texte qui en dit long sur l’état de désespérance de la majorité socialiste. Depuis jeudi, un appel demandant à François Hollande de renoncer à une candidature à l’élection présidentielle circule parmi les parlementaires PS. «Compte tenu des circonstances, il est urgent que la gauche française dans sa diversité puisse engager un vrai débat afin de choisir sa ligne politique et son candidat. C’est l’honneur d’un président de la République de mettre fin au suspense qui paralyse et glace le système et d’annoncer qu’il renonce à porter les couleurs de sa famille politique à la présidentielle. Cela lui permettra d’assumer ses fonctions jusqu’à la dernière minute comme il l’a toujours dit, et autorisera la gauche à se construire un avenir avant qu’il ne soit trop tard», est-il écrit. Cet appel est surtout envoyé aux parlementaires légitimistes, sonnés par la crise que traverse le chef de l’État et la défection de ses soutiens. Selon plusieurs sources, un hebdomadaire a encouragé sa diffusion en vue d’une prochaine publication.

La candidate à la primaire de la gauche et sénatrice Marie-Noëlle Lienemann l’a évoqué ce matin sur Sud Radio et Public Sénat. «Ce que je sais, c’est qu’un très grand nombre de députés qui étaient jusqu’à présent favorables à la candidature de François Hollande estiment qu’il n’est plus en situation de le faire», a-t-elle dit, affirmant avoir été «contactée». «Il se murmure qu’ils disent à François Hollande, ‘François, fais ton devoir, n’y va pas’.» Au Scan, plusieurs parlementaires proches de François Hollande mais aussi des frondeurs affirment avoir été sollicités pour apporter leur signature au texte, sans préciser l’identité de l’expéditeur. «C’est pour faire monter Manuel Valls, ils visent les parlementaires qui basculent, comme par hasard le jour où le chef de l’État a justement dit au premier ministre qu’il se présenterait quoiqu’il arrive», commente, en off, l’un d’eux. Un autre peste: «Je suis sûr que c’est une initiative conjointe des vallsistes et de François Kalfon (directeur de campagne d’Arnaud Montebourg, ndlr)».

Soupçons d’instrumentalisation

Pour le moment, peu voire aucun parlementaire n’aurait accepté de signer le texte, pas même les frondeurs. Le député Philippe Baumel, proche d’Arnaud Montebourg, a indiqué aux parlementaires qui soutiennent l’ancien ministre de l’Économie à la primaire du PS qu’il n’était «pas question de signer un tel appel». «Nous ne souhaitons en aucun cas participer à ce type de manipulation, dit-il. Les citoyens doivent avoir leur libre arbitre. Ce sont à eux de décider qui sortira vainqueur de la primaire. Nous ne voulons pas décider à leur place en excluant un candidat». Même démarche de Patrice Prat, lui aussi du camp Montebourg. «Cela fait bien longtemps que j’ai fait ma religion sur Hollande, j’ai été sollicité mais je ne signerai pas car je ne connais ni l’origine ni les auteurs. Je ne souhaite pas être instrumentalisé.»

Selon un autre député PS, cet appel est à relier à l’hostilité d’une majorité de députés socialistes qui s’est manifestée dans la nuit de mercredi à jeudi contre le ministre du Budget Christian Eckert. Lors de l’examen du budget, ces parlementaires sont parvenus à faire voter des amendements non souhaités par le gouvernement. L’inquiétude d’un réel délitement du groupe socialiste aurait gagné Matignon. Cet appel aurait pour but de reconstituer un pôle positif de majorité autour d’une autre personnalité que François Hollande.

Les députés PS, deboussolés, s’accordent sur un point: la publication du livre Un président ne devrait pas dire ça… a fait beaucoup de mal à la majorité. Initialement, un appel pour une candidature de François Hollande devait être publié en octobre. Faute de signataires suffisants, sa diffusion est pour le moment reportée, voire enterrée.      http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/10/21/25006-20161021ARTFIG00183-un-appel-contre-la-candidature-de-hollande-circule-dans-la-majorite.php?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1477070851

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s