Troisgots : la révolte d’un village de 300 habitants qui refuse les migrants

Troisgots : la révolte d’un village de 300 habitants qui refuse les migrants

C’est ce mercredi 12 octobre 2016 que les 300 habitants de Troisgots, un tout petit village perdu dans la campagne normande, près de Saint-Lô (Manche), ont appris qu’ils devraient côtoyer soixante migrants de la Jungle de Calais. Rien que des hommes, âgés de 18 à 25 ans. Le Réel s’invite soudain très crûment dans la vie jusqu’alors tranquille des habitants…

Cette décision arbitraire d’accueillir et dispatcher des clandestins sur tout le territoire français, sans concertation des habitants, a été prise au plus haut niveau de l’UE, marchepied du NOM (Nouvel Ordre Mondial). Un arbitraire accepté par le gouvernement français et mis en œuvre par Bernard Cazeneuve, relayé par les préfets aux ordres. Les maires n’ayant vocation qu’à obéir sans discuter, à ouvrir les lieux réquisitionnés aux migrants et à mettre les habitants devant le fait accompli.

Conformément à ce plan, les habitants de Troisgots doivent accepter de voir arriver le contingent de « migrants » trois jours après l’annonce de leur infortune. Leur maire, Jacqueline Legrand, déclare qu’elle n’y est pour rien, que c’est le préfet Jacques Witkowski qui vient de l’informer de la réquisition de l’Institut Médico Educatif sis dans le hameau La Chapelle-sur-Vire.

Les habitants qui n’ont pas manqué de voir comment se conduisent les « migrants » en Europe et notamment à Calais (vols, violences, viols, meurtres, terrorisme) ont évidemment les plus grandes inquiétudes sur leur sécurité et celle de leurs enfants.
Ils sont également révoltés de la générosité des « gouvernances » envers les « migrants » alors que la plupart des habitants du village subissent la crise de plein fouet, le chômage et les petits salaires. Et ils ne se sont pas privés de le faire savoir ! Des pancartes interpellant les édiles ont été posées sur les lieux réquisitionnés.

Une vidéo a été tournée par un journaliste habitant le village :

 

http://www.youtube.com/watch?v=mTDnUj7GJIQ&sns=em

Les journaux locaux sont venus faire un reportage.
Un feu – prélude ou avertissement ? – a été allumé par les habitants devant l’Institut Médico Educatif.

Et que se passa t-il finalement ? « Devant la contestation populaire, la Préfecture de la Manche semble vouloir calmer le jeu. En préambule du conseil municipal de Troisgots, ce vendredi 14 octobre 2016, le maire, Jocelyne Legrand, a déclaré que la sous-préfète s’était engagée oralement à ce qu’il n’y ait qu’une quinzaine de migrants sur le site. »

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-201715-manche-etat-reverrait-a-la-baisse-nombre-de-migrants-a-la-chapelle-sur-vire.html

C’est assurément mieux que soixante mâles errants aux quatre coins du bourg et de la campagne environnante. Mais chacun sait au village que la vie paisible est désormais terminée à Troisgots car il suffit d’un nombre réduit d’individus pour pourrir la vie et constituer les plus graves menaces sur les habitants.
Au conseil municipal de Troisgots, les habitants se sont invités. Les promesses de leur Maire ont l’air bien molles et entretiennent le flou ; rien n’est écrit. Un refus énergique de donner la parole est opposé aux habitants. Pas de débat en vue.

Si la propagande médiatique suscite chez quelques habitants de Troisgots des accents de politiquement correct (« l’acceptation de l’Autre », « je suis pour l’accueil des migrants… mais pas à Troisgots », et autres rejets ostentatoires de « l’extrêême-droââte »), une fronde rassemblant un nombre important des habitants de Troisgots est entrain de prendre forme.
Cette vidéo, qui a enregistré ce conseil municipal animé et la rébellion de ses habitants, vaut le coup d’oeil :

https://m.youtube.com/watch?v=qLVELX7RC70

Qu’on se le tienne pour dit dans toutes les villes et tous les villages de France! Si nous ne nous révoltons pas immédiatement dès l’annonce de l’arrivée des « migrants », nous ne serons pas respectés. Notre sécurité et celle de nos enfants seront gravement compromises. A bon entendeur, salut !

Victor Hallidée  http://ripostelaique.com/troisgots-la-revolte-dun-village-de-300-personnes-qui-refuse-les-migrants.html

 

2 commentaires sur « Troisgots : la révolte d’un village de 300 habitants qui refuse les migrants »

  1. Je soutiens ces habitants, en Belgique, le problème le même, seulement chez nous, « le petit côté,les belges sont les plus braves, résonne un peu »péjoratif »…
    On se plaint , mais on fait rien…Et quand il est trop tard, on se plaint encore.
    Quand certain politique en France éternue…c’est la Belgique qui se mouche…

    C’est vrai, en Corse et avec les corses, eux, ils ont tout compris…ILS n’en veulent pas, et ne le cache pas, en Espagne,pareil, en Italie, pareil ,en France, je pense que cela commence a bouger
    Ici, en Belgique….on se plaint et on dit rien.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s