Les très chers déjeuners de travail de François Hollande

ET ON OSE CRITIQUER ENCORE LE FOUQUET’S DE NICOLAS SARKOZY QU IL A PAYÉ DE SA POCHE !ALORS  QUE CE GROS MOU DILAPIDE L ARGENT DES CONTRIBUABLES ???

Les très chers déjeuners de travail de François Hollande

Pour ressouder son équipe, François Hollande organise des déjeuners avec ses chefs de pôle. Mais pas dans n’importe quel restaurant…

François Hollande, c’est Valérie Trierweiler qui le connaît le mieux. « Notre différence d’origine sociale est criante. (…) Il ne comprend pas ce blocage sur l’argent. Il ne peut pas l’imaginer, lui qui n’a jamais manqué de rien. Il lui faut toujours le meilleur, rien que le meilleur. Il aime les grands restaurants quand je préfère les bistrots, les grands hôtels quand moi je suis heureuse dans les petites auberges », écrit-elle page 185 de Merci pour ce moment. Un penchant présidentiel démenti avec force parStéphane Le Foll : « Franchement, moi, en vingt ans j’en ai fait des déplacements avec François Hollande. Si c’est pas dix fois des bistrots, des brasseries. (…) Steak-frites, entrecôte-frites, peut-être béarnaise, avec François Hollande de temps en temps. »

Samedi, Stéphane Le Foll n’était pas là, mais le président de la République a déjeuné à La Farnesina, un resto chic de la rue Boissy-d’Anglas (Paris 8e), à un jet de pavé du très luxueux hôtel Crillon. « Ils étaient huit à la table numéro 8 », a noté un témoin. François Hollande inaugurait pour l’occasion le premier déjeuner des chefs de pôle de son cabinet élyséen. Jusqu’à présent, les responsables de chaque division du cabinet se réunissaient le samedi au palais de l’Élysée.

100 euros par personne

Désormais, sur proposition de Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général, et de Sylvie Hubac, directrice de cabinet, ces brainstormings se dérouleront à l’extérieur « à la rencontre des Français… à gros pouvoir d’achat », se moque un visiteur du soir. L’ex-secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy et néanmoins ami intime du président Hollande depuis 40 ans ainsi que la conseillère d’État issue de la promotion Voltaire ont sélectionné les meilleures tables parisiennes du guide Michelin. Nicolas Revel, chef du pôle « politiques publiques », Gaspard Gantzer pour la communication, Laurence Boone pour l’économie et les finances, Jacques Audibert à la diplomatie et Vincent Feltesse, chef du pôle « parlementaires et études », ont partagé le déjeuner du président de la République : à environ 100 euros par personne, des témoins ont pu constater que les convives ont choisi de bonnes bouteilles.

À gauche, on aime faire partager ses goûts de luxe. C’est au domaine national de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), ancienne propriété de Monsieur, frère du roi Louis XIV, aujourd’hui géré par le Centre des monuments nationaux, que le prochain séminaire de l’ensemble du cabinet du président de la République – et non plus des seuls chefs de pôle – devrait avoir lieu. Selon un haut fonctionnaire clodoaldien (c’est-à-dire habitant Saint-Cloud), Jean-Pierre Jouyet, lorsqu’il était encore secrétaire d’État des Affaires européennes du gouvernement Fillon, était tombé en admiration devant le domaine.http://www.lepoint.fr/politique/les-tres-chers-dejeuners-de-travail-de-francois-hollande-22-09-2014-1865470_20.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s