Hollande et les journalistes : le palmarès des plus reçus en tête à tête

Hollande et les journalistes : le palmarès des plus reçus en tête à tête

Depuis qu’il est président de la République, François Hollande n’a pas changé ses habitudes : il est toujours disponible pour discuter de son action avec les journalistes qui le demandent. « Marianne » a dressé l’inventaire de ceux qui ont été les plus reçus en tête-à-tête.

Vous désirez obtenir un rendez-vous avec le président de la République ? Munissez-vous donc d’une carte de presse et faites mine de préparer un livre ! Depuis son élection à la tête de l’Etat, François Hollande ne cesse de recevoir les rubricards, grands reporters et éditorialistes qui souhaitent écrire sur son quinquennat. Selon les calculs de Marianne, le Président a accordé au moins 127 rendez-vous* de ce type depuis 2012. Sans compter les moment accordés aux journalistes accrédités à l’Elysée pour le compte de leurs médias respectifs…

Quand les journalistes souhaitent construire leur ouvrage à partir d’entretiens avec le Président, celui-ci se montre particulièrement disponible. Les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme auront rencontré François Hollande à 61 reprises depuis 2012 pour Un président ne devrait pas dire ça (Stock). Ce qui fait plus de cent heures d’entretiens. Durant la même période, Antonin André (Europe 1) et Karim Rissouli (France 2), auteurs de Conversations privées avec le président (Albin Michel), ont été reçus 32 fois. Elsa Freyssenet (Les Echos), qui confesse le Président dans Ça n’a aucun sens (Plon), prend la troisième place de ce palmarès, avec 12 entretiens décrochés à elle seule.

Une BD, deux films et un entretien sur FOG

Et si au contraire, vous souhaitez livrer votre analyse du mandat Hollande, pas de problème, le président vous reçoit aussi pour en discuter. Cyril Graziani (France Inter, Le premier secrétaire de la République, Fayard) a obtenu une dizaine de rendez-vous à l’Elysée, contre 6 pour le journaliste de l’AFP Hervé Asquin (L’Elysée selon Hollande, l’Archipel), 4 pour le journaliste du Monde David Revault d’Allonnes (Les guerres du Président, Seuil), 2 (mais de deux heures chacun) pour Bastien Bonnefous et Charlotte Chaffanjon (Le Pari, Plon), hors rencontres à l’occasion de voyages ou déplacements…. « C’est sidérant. Chacun ignorait ce qu’il faisait avec les autres« , s’étonne encore aujourd’hui l’un des auteurs.

Pour ceux que la plume angoisse, pas de panique : les journalistes-écrivains ne sont pas les seuls à être traités avec sollicitude par le Président. Les dessinateurs qui projettent de réaliser une BD sur l’Elysée peuvent se voir ouvrir les portes du Palais pendant un an (Mathieu Sapin, Le Château,Dargaud). Pour les cinéastes avertis, un film sur les coulisses de la présidence est envisageable. A cette fin, il est possible de passer plusieurs mois à l’Elysée (Patrick Rotman et Pierre Favier, Le Pouvoir ; Yves Jeuland, Un temps de président, France 3). François Hollande répond également favorablement quand on lui demande un rendez-vous pour parler non pas de lui mais… d’un journaliste, en l’occurence Franz-Olivier Giesbert, l’éditorialiste du Point. La journaliste de Vanity Fair Marion van Renterghem a pu nourrir sa biographie FOG, Don juan du pouvoir (Flammarion) du témoignage précieux du chef de l’Etat, qui l’a invitée à l’Elysée, comme elle le raconte avec quelque sidération dans son ouvrage.

Cinq heures avec Marisol Touraine en quatre ans

A contre-courant, le journaliste du Figaro Magazine Carl Meeus publiera en novembre prochain un essai sur François Hollande… sans avoir réalisé le moindre entretien avec le chef de l’Etat. Un choix qu’avait déjà fait François Bazin, auteur de Les ombres d’un président, (Plon) en 2015. « Est-il besoin de le voir pour le décrypter ? », lance l’éditorialiste à Challenges, contacté par Marianne. Une question rhétorique qu’auront eu le temps de se poser certains de ses ministres. , François Hollande aura ainsi accordé… trois entretiens à son ministre de l’Economie Emmanuel Macron, en deux ans. Quant à la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine, elle n’a vu le Président en tête à tête que cinq heures depuis 2012.

Les plus friands des témoignages du chef de l’Etat sur papier auront encore au moins un opus à se mettre sous l’oeil, puisque Franz-Olivier Giesbert prépare lui aussi un livre sur le quinquennat finissant. En attendant le premier ouvrage sur les relations entre François Hollande et les journalistes ?

*Ce chiffre a été obtenu en compilant les informations contenues dans les ouvrages cités et les informations que les auteurs ont bien voulu nous donner. Contactée par Marianne, Cécile Amar (auteur de Jusqu’ici tout va mal, Grasset) n’a pas souhaité dévoiler le nombre d’entretiens qu’elle a eus avec François Hollande pour la rédaction de son livre. Françoise Fressoz (Le stage est fini, Albin Michel) n’a pas répondu à nos sollicitations. Par ailleurs, nous avons écarté de notre calcul les ouvrages qui ne sont pas spécifiquement centrés sur François Hollande.  http://www.marianne.net/hollande-les-journalistes-palmares-plus-recus-tete-tete-100247113.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1476469713

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s