Euro 2016 à Bordeaux : La gestion financière sous le feu des critiques

Euro 2016 à Bordeaux : La gestion financière sous le feu des critiques

Bonne gestion, baisse de la fiscalité, réduction des impôts et des dépenses publiques, tels sont les thématiques que développe le maire de Bordeaux (et candidat à l’élection présidentielle) dans son livre Cinq ans pour l’emploi, publié le mercredi 11 mai.

Si les paroles sont fortes, son action à la tête de la mairie de Bordeaux et de l’ancienne CUB (aujourd’hui Bordeaux Métropole) est bien différente. La hausse régulière des impôts se double d’une polémique qui n’en finit pas sur les coûts du nouveau stade et de l’organisation de l’Euro 2016.

Dans deux jours, les élus de Bordeaux Métropole devront se prononcer sur les surcoûts car, indique le texte de la délibération, « le contexte international et les affiches des matchs à Bordeaux ont imposé aux services de réétudier les dispositifs d’accueil, notamment en lien avec les questions sécuritaires et de transport ». En clair, le quasi doublement du budget de l’Euro, comme le précise le conseiller municipal de Bordeaux Matthieu Rouveyre, « le nouveau budget passe de 4,74 à 9,1 millions d’euros dont 6,05 millions d’argent public ».

stade-bordeaux-juppeCelui rajoute également sur son blog « c’est maintenant qu’il faut être bien accroché. Dans le cadre de l’Euro 2016, il est prévu 5 matches dans le nouveau stade de Bordeaux et je viens de découvrir que la Ville va devoir payer SBA pour sa location ! Autrement expliqué, le contribuable va payer deux fois ! Il paye via le versement des loyers annuels à SBA et il paye la location du stade pour l’Euro 2016 ! C’est comme si vous achetiez votre maison à crédit, que vous remboursiez vos mensualités à la banque qui en reste propriétaire et qu’en plus vous deviez lui régler le montant d’une location. Alors que c’est l’argent public qui finance le stade, la Ville n’en sera propriétaire qu’au terme du contrat (dans 30 ans !) et d’ici là, Vinci/Fayat nous facturent l’utilisation du stade ».

Contactée par le journal Sud-Ouest, la Métropole n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet avant le conseil de vendredi.  Si Bordeaux Métropole est présidé par Alain Juppé, celui-ci cogère avec le Parti socialiste. C’est d’ailleurs Michel Héritié, maire PS d’Ambarès, qui devait présenter la délibération (il est chargé des projets autour de l’Euro) !

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

         http://www.infos-bordeaux.fr/2016/actualites/euro-2016-a-bordeaux-la-gestion-financiere-sous-le-feu-des-critiques-8039

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s