Propos de Hollande sur les juges : Bruno Le Roux déterre les vieux dossiers d’Alain Juppé

Tiens  donc le favori des ‘mérdias ‘est plus dans les petits papiers des gauchistes ?

Propos de Hollande sur les juges : Bruno Le Roux déterre les vieux dossiers d’Alain Juppé

CONTRE-FEU – La rue de Solférino anticiperait-elle déjà les résultats de la primaire de la droite ? Peut-être. Une chose est sûre : le Parti socialiste a décidé de faire d’Alain Juppé son ennemi n°1. Et tous les moyens sont bons pour s’en prendre au favori des sondages.

Ce jeudi 13 octobre, par exemple, l’exécutif est un tout petit peu embarrassé par les déclarations de François Hollande sur les juges, rapportés dans le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Un président ne devrait pas dire ça… (éd. Stock). Le chef de l’État y dénonce la « lâcheté » de juges et de procureurs qui « se planquent » et « jouent les vertueux ». De nombreux politiques – mais pas que – ont dénoncé ces propos,  et notamment Alain Juppé. L’ancien Premier ministre a jugé les mots du Président d’une « extrême gravité ». Une réaction qui n’a pas du tout plu à Bruno Le Roux.

En fin d’après-midi, celui qui assure sans faillir que François Hollande a tenu ses promesses de campagne a donc volé au secours du chef de l’État. Et, comme la meilleure défense reste malgré tout l’attaque, le président du groupe PS à l’Assemblée nationale a décidé de s’en prendre à Alain Juppé en déterrant les vieux dossiers. Dans un communiqué, Bruno Le Roux écrit :

C’est le gouvernement qu’il dirigeait qui est allé chercher un procureur dans l’Himalaya pour stopper une instruction judiciaire sur le parti au pouvoir.

Une référence au rapatriement rocambolesque de Laurent Davenas en 1996. Alors procureur d’Evry, il était en vacances lorsque son procureur adjoint avait ouvert une information judiciaire dans le cadre de l’affaire Xavière Tiberi. Un hélicoptère avait été envoyé dans l’Himalaya pour retrouver Laurent Davenas et empêcher l’ouverture de cette information judiciaire.

Mais Bruno Le Roux ne s’arrête pas là. Il ajoute :

C’est le même gouvernement de M. Juppé qui a multiplié les pressions pour étouffer les affaires politico-judiciaires qui éclaboussaient son action. C’est toujours M. Juppé qui était dans les gouvernements de M. Sarkozy qui s’est illustré dans ses attaques permanentes contre les magistrats et qui n’a cessé de vouloir leur imposer sa manière expéditive de juger. L’honneur de François Hollande est d’avoir rompu avec ses pratiques d’ancien régime.

De son côté, Manuel Valls a estimé que « l’indépendance de la justice a été la marque de l’action de François Hollande » et « rien n’a été fait contre la justice ». http://lelab.europe1.fr/propos-de-hollande-sur-les-juges-bruno-le-roux-deterre-les-vieux-dossiers-dalain-juppe-2872321

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s