Débat de la primaire de droite : les conseils d’un ancien coach de Hollande

Débat de la primaire de droite : les conseils d’un ancien coach de Hollande

DECRYPTAGE – Jeudi soir, ils seront sept à devoir convaincre les Français, lors du premier débat télévisé de la primaire de droite. Interrogé sur cet exercice particulier, Grégoire Biasini, qui a épaulé le candidat Hollande pour sa communication entre 2009 et 2012, livre ses conseils personnalisés pour chaque challenger.

En politique, le débat télévisé, comme celui de jeudi soir entre les candidats à la primaire de droite, est un exercice particulier. S’il n’a jamais changé fondamentalement une campagne électorale, il peut l’infléchir au profit d’un candidat ou d’un camp. Grégoire Biasini ne le sait que trop bien. Fondateur del’agence Palomar, il s’est spécialisé dans la communication de crise. Mais, entre 2009 et 2012, il a choisi de s’engager auprès de François Hollande. Il a ainsi conseillé le candidat socialiste à la présidentielle, participant, entre autres, à sa préparation aux débats télévisés.

« Un débat télévisé demande de la répartie, explique au JDD le spécialiste. Il y a un travail de fond important qui ne diffère pas tant que ça de l’interview télévisée, à la seule différence près qu’il y a une tension et des contradicteurs brutaux en face. » Sur le fond, les candidats devront selon lui « trouver les bonnes formules et hiérarchiser leurs propositions ». « En quinze minutes de temps de parole, on ne peut pas tout dire. Il leur faudra donc s’appuyer sur deux-trois idées fortes et les rendre mémorisables et compréhensibles. » Jeudi soir, l’enjeu ne sera toutefois pas le même pour tout le monde. Grégoire Biasini donne ainsi des conseils plus personnalisés :

Les favoris : Alain Juppé et Nicolas Sarkozy

« Alain Juppé doit trouver un équilibre particulier. Depuis le début de la campagne, il a une posture au-dessus du débat que lui permet son statut de favori des sondages. Il va falloir qu’il se maintienne dans cette position. Mais s’il se laisse trop attaquer dans le débat, cela peut passer pour de la faiblesse. Nicolas Sarkozy, lui, fait jusqu’à maintenant du Sarkozy. S’il veut conforter ses soutiens, il lui faut continuer dans cette voie. Mais nombre d’électeurs semblent se détourner de lui pour cette raison. Aussi il a peut-être intérêt à surprendre. Attention, la surprise est toujours à double tranchant : on sait ce qu’on risque de perdre, on ne sait pas toujours ce qu’on peut gagner. »

Les challengers : Bruno Le Maire et François Fillon

« Chaque candidat a commencé à ancrer dans sa campagne un positionnement, une posture. Pour les favoris, il vaut mieux ne pas s’en dérouter au risque de perdre des voix. En revanche, Bruno Le Maire et François Fillon sont dans une position plus difficile : ils doivent à la fois consolider leur socle [dans les sondages] tout en tentant de rattraper les autres. Comment? Tous deux ont mené une campagne très sérieuse. Ils doivent désormais se hasarder en terre inconnue pour donner envie aux électeurs de voter pour eux. Ils doivent arriver à surprendre, en bien, pour ancrer l’idée qu’ils peuvent faire sortir le pays des blocages du système politique actuel. C’est ce que fait Emmanuel Macron à gauche. »

Lire aussi notre interview de Bruno Le Maire au JDD.

Les petits candidats : Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson

« Ils ont tous les trois rien à perdre. Ils ont donc intérêt à surprendre, à montrer un visage sur lequel on ne les attend pas. Jean-Frédéric Poissonest assez méconnu, il doit donc donner à savoir qui il est, à faire connaître sa spécificité. Jean-François Copé, lui, n’est que trop connu, et pas toujours en de bons termes. Il doit démontrer que ce qu’il a enduré l’a changé, a fait de lui un nouvel homme. C’est le sillon qu’il a déjà commencé à creuser. Quant à NKM, elle joue la carte de la nouveauté et brouille les lignes. Sur ce registre-là, elle peut séduire au-delà de son propre camp. Elle doit essayer de capitaliser sur ce sujet. »

Gaël Vaillant – leJDD.fr   http://www.lejdd.fr/Politique/Debat-de-la-primaire-de-droite-les-conseils-d-un-ancien-coach-de-Hollande-816688#xtor=CS1-4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s