Morano critique Juppé, ce candidat «certifié coupable»

Morano critique Juppé, ce candidat «certifié coupable»

LE SCAN POLITIQUE – L’ancienne ministre, qui a échoué à se présenter à la primaire de la droite, refuse pour l’instant de soutenir un candidat. Mais ses charges contre le maire de Bordeaux sont sévères.

Sans soutenir officiellement Nicolas Sarkozy, Nadine Morano devient sa fine gachette anti-Juppé. À l’évocation, lundi, sur LCI, de l’ancien premier ministre, l’élue a donné le ton: «Je ne partage absolument pas (sa) ligne politique.» Qu’est-ce-qui dérange Nadine Morano? Son entrisme avec le centre ou sa condamnation dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris? «Les deux», a-t-elle expliqué.

Jeudi dernier, lorsque l’ancien sarkozyste Frédéric Lefebvre a rallié Alain Juppé, l’ancienne ministre avait sèchement évoqué l’affaire sur Twitter: «Crois tu, comme tu le dis, qu’Alain Juppé incarne “le respect des règles” avec cette condamnation?» «Que Frédéric Lefebvre prenne pour argument qu’il rallie Alain Juppé pour le respect des règles, je trouve ça complètement absurde», a-t-elle martelé lundi en marquant sa désapprobation devant la candidature de «quelqu’un qui a été condamné à un an d’inéligibilité et 14 mois de prison avec sursis pour avoir quand même “trompé la confiance du peuple français”». Et de faire un parallèle avec les accusations portées contre Nicolas Sarkozy: «Quand on est mis en examen, on est présumé innocent. Quand on a été condamné, on a été certifié coupable.» «Alors évidemment, a poursuivi l’eurodéputée, Alain Juppé a payé sa peine. (Mais) quand on a été condamné par la justice, (on est) estampillé coupable.»

Les positions du maire de Bordeaux agacent également Nadine Morano. «Je ne vois pas comment on peut prétendre gouverner un pays lorsqu’on ne voit pas les problèmes», a-t-elle lancé en faisant allusion au projet «d’identité heureuse» porté par l’ancien premier ministre. Preuve qu’elle n’est pas très éloignée de Nicolas Sarkozy, l’eurodéputée défend les référendums proposés par l’ex-chef de l’Etat sur les fichés S et le regroupement familial. «Politiquement (c’est) possible, juridiquement (c’est) totalement possible. Les Français attendent qu’on tienne compte de ce qu’ils pensent et ils en ont marre d’entendre le système politico-mediatique», a rétorqué l’ancienne ministre, alors que les rivaux de Nicolas Sarkozy critiquent sa proposition.http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/primaires-droite/2016/10/10/35004-20161010ARTFIG00229-morano-critique-juppe-ce-candidat-certifie-coupable.php?utm_medium=Social&xtor=AL-155-%5Btwitter%5D&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1476124469

Un commentaire sur « Morano critique Juppé, ce candidat «certifié coupable» »

  1. Morano a raison, en élisant un repris de justice la France se déshonorera! Le Conseil constitutionnel ou les instance responsables devraient se saisir de cette anomalie qui fait qu’un president de la République puisse avoir un casier judiciaire entaché , alors que l’on exige un casier judiciaire vierge pour un petit fonctionnaire ou pour un simple chauffeur de taxi! De plus, quelle sera la crédibilité de JUPPE sur la scene internationale et même au sein du gouvernement avec un tel passé?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s