Beylau – Juger Poutine, la dernière trouvaille de Hollande !

Hollande est de plus en plus ridicule

Beylau – Juger Poutine, la dernière trouvaille de Hollande !

Ces pitoyables rodomontades sombrent dans le ridicule. Faute de pouvoir peser sur les événements de Syrie, François Hollande et son gouvernement se livrent à une désastreuse surenchère anti-russe très préjudiciable aux intérêts à long terme de la France. Et qui risque de la mettre hors jeu dans les tractations qui ne manqueront pas, in fine, de reprendre entre le Kremlin et la Maison-Blanche.

Le président français est, il est vrai, plutôt gêné aux entournures : Poutine est attendu à Paris le 19 octobre afin d’inaugurer la nouvelle cathédrale orthodoxe du quai Branly alors que les avions syriens et russes pilonnent Alep sans s’embarrasser de considérations humanitaires. Et que le projet de résolution français au Conseil de sécurité des Nations unies s’est heurté au veto de Moscou. Est-ce une raison pour divaguer ? Va-t-on déclarer la guerre à la Russie ? Expédier Poutine devant les juges de la CPI à La Haye comme un quelconque dictateur balkanique ou africain ? Balivernes !

Le Printemps arabe, un printemps islamiste

La Syrie est devenue un inextricable sac d’embrouilles, le réceptacle de tous les affrontements régionaux : sunnites contre chiites, Arabie saoudite contre Iran, Turquie contre Kurdes, Al-Qaïda contre Daech. Les groupes islamistes constituent désormais l’essentiel de l’opposition armée. La Russie a, dès le départ, vu le Printemps arabe d’un mauvais œil. Pour Moscou, il s’agissait surtout d’un printemps islamiste. La suite des événements devait les conforter dans cette analyse. Pour des raisons historiques, religieuses (défense des orthodoxes) et stratégiques, la Russie a choisi son camp : celui de Bachar el-Assad. Elle ne va pas changer d’avis et ne négociera qu’en position de force, quand Alep sera tombée et que toute la « Syrie utile » sera sous le contrôle de ses alliés.

Dans ce tragique maelström, il n’y a pas d’un côté les bons, d’un autre coté les méchants. Il n’y a, en fait, que des méchants. Poutine est certes un manœuvrier cynique et Bachar el-Assad, un dictateur sanglant. Mais le camp d’en face, Daech, le Front al-Nosra, rebaptisé Fatah al-Cham (qui a du moins officiellement rompu avec Al-Qaïda), et toute la nébuleuse islamico-djihadiste soutenue par le Qatar et l’Arabie saoudite ne sont pas de doux pacifistes. Montesquieu et Tocqueville ne sont pas leurs livres de chevet. Quant aux démocrates syriens, ils se font aussi rares que les ours blancs dans la forêt tropicale.

N’en déplaise aux idéalistes, la solution médiane n’existe pas en Syrie. Si le régime Assad s’effondre, l’État syrien s’écroulera avec lui. La France, qui a une histoire commune avec la Syrie et le Liban, aurait peut-être pu jouer un rôle en s’y prenant autrement. C’est raté.

 http://www.lepoint.fr/monde/ou-va-le-monde-pierre-beylau/beylau-juger-poutine-la-derniere-trouvaille-de-hollande-11-10-2016-2075016_231.php

Un commentaire sur « Beylau – Juger Poutine, la dernière trouvaille de Hollande ! »

  1. ce bouffon de Hollande est la risée du pays (illégitime car 13% seulement de crétins qui le soutiennent. mais pour qui se prend il ce tartuffe pour oser donner la leçon à Poutine réélu à 80 %. ce donneur de leçons devrait se barrer et vite car les Français vont le virer à coups de pieds au derrière ainsi que toute sa bande de saltimbanques auréolée de casseroles.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s