Tanguy Pastureau : Alain Juppé et Bruno Le Maire aiment les femmes et la bibine

Tanguy Pastureau : Alain Juppé et Bruno Le Maire aiment les femmes et la bibine……….

REPLAY – Dans un livre qui parait sur lui, Alain Juppé se décrit comme un frénétique du sexe, un amant insatiable qui a satisfait des dizaines de femmes, et qui aujourd’hui, à la fin de sa vie, se plait à les reluquer. Bruno Le Maire, lui, se définit dans QG comme un gros buveur et un gros mangeur. Ils sont plus franchouilles que Patrick Sébastien.

Alain Juppé passe trop souvent pour un homme rigide et froid, alors que c’est faux, Juppé est hot, dans sa région de Bordeaux, le bassin le plus chaud, ce n’est pas le bassin d’Arcachon, c’est le sien.

Un livre qui sort sur lui nous révèle la bête sexuelle qu’il est, quand il vivait au Québec, les gens l’appelaient le caribou en rut. Le bouquin, intitulé « Je serai président », parce que le titre « Les 120 journées de Sodome », c’était pris, retrace le parcours de notre Casanova pelé. A 15 ans, Juppé rencontre Christine Leblond, qu’il épouse à 20 ans, et devient père à 22, il a la vie d’une albanaise non-diplômée aujourd’hui. Il a alors la même tête que maintenant, si bien que le bébé, terrorisé, ne moufte pas, car il a l’impression que c’est la faucheuse qui déboule avec dans la main un biberon à la place de sa grande serpe.

En 1962, première escapade, Juppé va en Russie retrouver, nous dit le livre, une guide nommée Natacha, c’est le seul type à avoir vécu en vrai une chanson de Bécaud. Puis il se taille en Suède, pour, c’est Juppé qui l’avoue, « draguer des suédoises », seulement à 30 ans il ressemble au petit vieux dans Benny Hill qui se fait tapoter le crâne par Benny, donc il finit seul dans un sauna à chouiner dans sa serviette.

Mais très vite, il accède au pouvoir, qui est aphrodisiaque, et des femmes se jettent sur ses souliers à glands en hurlant « Alain je t’aime, let me be your jupette ! ». Il multiplie les conquêtes, il le dit lui-même dans le livre, et a alors toutes les MST de l’époque, il est rongé de l’intérieur, et ne pèse plus que 27 kilos. Il faut dire qu’il bosse à la mairie de Paris sous Chirac, et que ce dernier a tellement le feu aux fesses que quand une dame passe il compose le 18.

Mais Alain Juppé, avec le temps, s’est-il calmé ?       http://www.rtl.fr/actu/politique/tanguy-pastureau-alain-juppe-et-bruno-le-maire-aiment-les-femmes-et-la-bibine-7783329681

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s