Les avantages matériels accordés aux anciens présidents rabotés

SCANDALEUX ALORS QUE F HOLLANDE NOUS RUINE EN COIFFEUR,  ET NOUS IMPOSE DES CONCUBINES , QUI NOUS COÛTENT PLUS DE 500.000 EUROS PAR AN CHACUNE HONTEUX !! Les avantages matériels accordés aux anciens présidents rabotés……….

rançois Hollande, qui avait déjà revu à la baisse le budget de l’Elysée, a aussi décidé, à six mois de l’échéance présidentielle, de limiter les avantages matériels accordés aux anciens chefs de l’Etat, qui coûtent aujourd’hui autour de 10 millions d’euros par an à l’Etat.

Un décret publié mercredi 5 octobre au Journal officiel instaure une dégressivité des moyens accordés aux anciens présidents. « Pendant les cinq années qui suivent la cessation de leurs fonctions, il est mis à disposition des anciens présidents de la République sept collaborateurs permanents, dont un directeur de cabinet (…), ainsi que deux agents de service, appartenant à la fonction publique et rémunérés par l’Etat sur contrat », stipule le décret. Le nombre des « collaborateurs permanents » est ensuite ramené à trois, celui des agents de service à un, selon ce décret publié à la veille d’un colloque sur les institutions, au Palais Bourbon, avec la présence attendue de François Hollande.

Une dégressivité « dans la même veine » que les réductions des dépenses de l’Elysée

Le texte précise qu' »il est mis à disposition » des anciens présidents « des locaux meublés et équipés, dont le loyer, les charges et les frais généraux sont pris en charge par l’Etat ». Ils bénéficient également « pour leurs activités liées à leurs fonctions d’anciens chefs de l’Etat, de la prise en charge des frais de réception ainsi que des frais de déplacement ». « Ca n’a rien à voir avec l’élection présidentielle », a assuré le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll lors du compte-rendu du Conseil des ministres. Selon lui, « ça reste dans la même veine » que les réductions des dépenses de l’Elysée, « du sérieux, de la rigueur ».

Premières réactions

Cette dégressivité s’appliquera à François Hollande s’il quitte l’Elysée en mai 2017, à l’issue du quinquennat en cours. Pour les trois ex-présidents Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, le délai de cinq années court à compter de la date d’entrée en vigueur du décret. « Parfait. C’est une décision de M. Hollande. Sans doute a-t-il pensé que ça s’appliquerait un jour à lui », a réagi sur Radio Classique Nicolas Sarkozy, défait en 2012 par François Hollande et candidat à la primaire de la droite pour la prochaine élection présidentielle. « Tout ce qui conduira à un exercice du pouvoir plus rigoureux et plus simple, c’est très bien », a jugé François Fillon sur LCP.

« Seule référence désormais »

Le député PS René Dosière, spécialiste des dépenses de l’Etat, s’est « réjoui » de cette mesure, « un geste supplémentaire en faveur de la République exemplaire mise en oeuvre par le chef de l’Etat ». M. Rosière avait évalué à 9,6 millions d’euros par an le coût à l’Etat des trois anciens présidents en dépenses de fonctionnement, personnel et protection. Fin 2013, François Hollande avait demandé au vice-président du Conseil d’Etat, Jean-Marc Sauvé, et à Didier Migaud, Premier président de la Cour des Comptes, d' »évaluer les moyens » mis à disposition par l’Etat pour les anciens présidents en proposant des « évolutions ». Ce rapport, dévoilé par Mediapart le 20 septembre, chiffrait les dépenses engagées à 10,3 millions d’euros annuels, dont l’essentiel (6,8 millions) pour les dépenses de protection.

La semaine dernière, le Conseil d’Etat avait rejeté un recours de l’association Anticor visant à annuler le courrier du 8 janvier 1985 de Laurent Fabius (alors Premier ministre) à Valéry Giscard d’Estaing (ancien président de la République) définissant une série d’avantages matériels pour les ex-présidents. L’association demandait de constater la nullité du document au motif qu’il n’avait « pas fait l’objet d’une publication au Journal officiel ». Le décret est « la seule référence désormais », a affirmé M. Dosière, selon qui il « rend caduque la lettre-décision de Laurent Fabius ».          http://www.midilibre.fr/2016/10/05/les-avantages-materiels-accordes-aux-anciens-presidents-rabotes,1404520.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s