Le général Piquemal privé d’uniforme

SCANDALEUX …………..

Le général Piquemal privé

Huit mois après avoir organisé une manifestation interdite à Calais, le haut gradé à la retraite s’est vu radier par courrier. Il va faire appel.

Il ne pourra plus porter l’uniforme. Christian Piquemal, ancien parachutiste et commandant de la Légion d’honneur, a en effet été poursuivi pour « organisation d’une manifestation non autorisée » et « participation à un attroupement qui ne s’est pas dissous après sommation ». Cette décision apparaît comme une surprise. Car s’il avait bien comparu il y a cinq mois devant le tribunal de Boulogne-Sur-Mer, le général à la retraite depuis 16 ans avait été finalement relaxé le 26 mars. Ce n’est pas le Parquet qui avait fait appel de ce jugement. C’est une procédure disciplinaire, lancée, elle, par le ministre de la Défense, qui a abouti à sa radiation signifiée par courrier à la mi-septembre.

Le haut gradé, « profondément indigné par cette décision injuste et injustifiée », a confié au Figaro qu’il entendait déposer un recours devant le Conseil d’État » avant d’aller devant la Cour européenne des droits de l’homme si besoin ». « Cette sanction est un hiatus, une anomalie grave, en totale contradiction avec ma relaxe, se scandalise-t-il. C’est le désaveu du pouvoir judiciaire par le pouvoir administratif, cela bouleverse la hiérarchie des normes juridictionnelles, c’est tout simplement du jamais-vu ! » Le haut gradé y voit une décision politique. « Cela veut dire une chose : c’est que ma liberté d’expression ne peut être que celle de la pensée dominante. (…) Ils veulent faire de moi un exemple pour imposer le silence dans les rangs », clame-t-il.

Le droit à l’expression

Dés le début, l’éventualité de sanction avait pris un tour politique. Le 13 février,Nicolas Sarkozy avait en effet lancé qu’il aurait « aimé qu’on laisse tranquille ce général ». La question est donc de savoir si le droit de réserve s’imposait au gradé même à la retraite. Selon notre collaborateur Jean Guisnel, le fait d’être « en deuxième section » (c’est-à-dire à la retraite) ne le prive pas d’expression. Son camarade François Chauvancy, général de brigade lui aussi en deuxième section, a ainsi rappelé sur son blog Défense et sécurité que « les militaires en retraite ont le droit de s’exprimer et ne doivent pas s’en priver ».

LIRE aussi Général Piquemal : itinéraire d’une dérive

Restait alors à respecter certaines conditions… Car, le droit d’expression des militaires est cadré par l’article L 4121-2 du Code de la défense : « Les opinions ou croyances, notamment philosophiques, religieuses ou politiques, sont libres. Elles ne peuvent cependant être exprimées qu’en dehors du service et avec la réserve exigée par l’état militaire. Cette règle s’applique à tous les moyens d’expression. » C’est sans doute là où le général Piquemal a pris quelques libertés..

d’uniformehttp://www.lepoint.fr/societe/le-general-piquemal-prive-d-uniforme-05-10-2016-2073837_23.php#xtor=RSS-221

Un commentaire sur « Le général Piquemal privé d’uniforme »

  1. c’est scandaleux , c’est une honte , cet homme qui n’a fait que son devoir de patriote français. allez les Français, descendez tous derrière ces généraux courageux qui veulent défendre notre pays. tous ces dirigeants gauchos bobos qui ne pensent qu’à leur g—-e . ce sont eux les salopards dans l’histoire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s