Mais à quoi sert Harlem Désir?

Mais à quoi sert Harlem Désir?

Le coup de gueule de Challenges. Décidément le secrétaire d’Etat aux affaires européennes est un drôle de choix. Harlem Désir a une nouvelle fois montré ses limites mardi soir à l’ambassade d’Allemagne.

Harlem Désir

Harlem Désir

A. MEUNIER/SIPA

Mais à quoi sert Harlem Désir? Quelle drôle d’idée -décidément!- de l’avoir nommé aux affaires européennes ! Dernier exemple en date, hier soir, 4 octobre pour la célébration de la réunification allemande. L’ambassadeur Meyer-Landrut recevait en sa résidence, à l’hôtel de Beauharnais, rue de Lille à Paris. Plus de 2.000 personnes, dont Valéry Giscard d’Estaing, Jean-Pierre Jouyet ou Valérie Rabault s’étaient pressés pour ce rendez-vous mondain annuel, dont le clou, outre l’excellente bière, est le moment des deux discours: celui prononcé par un membre du gouvernement de Berlin, suivi de la réponse de son homologue français.

C’est Ursula von der Leyen, la puissante ministre de la défense d’Angela Merkel qui a fait le déplacement cette année. Face à elle, il n’y avait ni Jean-Yves Le Drian, ni même un ministre, mais un secrétaire d’Etat! L’Allemande a fait son discours tout en français, dans une langue riche, fleurie, bourrée de référence culturelles et quasi sans accent –elle a grandi à Bruxelles. Harlem Désir lui a répondu en français, assurant le service minimum sur le fond. Pis, il a écorché chaque nom propre allemand qu’il a évoqué. Pour finir en apothéose: en confondant le chancelier Helmut Kohl et le chancelier Helmut Schmidt. Moue légèrement agacée de Valéry Giscard d’Estaing…

Un portefeuille systématiquement sacrifié en France

Décidément le secrétaire d’Etat, qui a toujours beaucoup de mal à prononcer correctement le nom et le prénom du président de l’eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, quand il débriefe les conseils européens à l’Assemblée nationale, est un drôle de choix! On se rappelle qu’en avril 2014, affaibli par des élections municipales désastreuses, il avait été exfiltré du Parti socialiste pour reprendre les affaires européennes. Illustration parfaite d’un portefeuille systématiquement sacrifié en France, gouvernement après gouvernement, à droite comme à gauche.

Certes le vrai pouvoir est à Bercy, notamment depuis la crise de l’euro. Mais avoir un secrétaire d’Etat crédible n’est pas un luxe vis-à-vis de nos partenaires. Déjà au temps où il était député européen, Harlem Désir n’avait pas montré un amour délirant pour la chose communautaire à Bruxelles comme à Strasbourg.Selon l’ONG VoteWatchEurope, qui suit le travail des élus, il était même un cancre dans l’hémicycle. Il se classait au 752e rang sur 766 députés pour son assiduité lors des votes, avec une participation à seulement 48,69% d’entre eux. Moins d’un sur deux. Et ses anciens collègues étrangers sourient encore quand on leur demande son niveau en anglais, allemand ou espagnol…

Sans compter que la France en est quand même à son dixième secrétaire d’Etat aux affaires européennes en douze ans, quand l’Allemagne en a eu moins de deux fois moins sur la période. Et avec des profils moins iconoclastes que côté français, où on a vu se succéder un médecin spécialiste de la fin de vie (Jean Leonetti à droite), comme un expert des HLM (Thierry Repentin à gauche).

Et hier soir, quitte à envoyer un secrétaire d’Etat à l’ambassade, pourquoi pas le franco-allemand Matthias Fekl. Cultivé, parfait germanophile, il n’aurait certainement pas confondu les deux Helmut. Interrogé sur sa bévue, Harlem Désir a répondu avec une désarmante désinvolture. « Ah oui. Ce devait être sous le coup de l’émotion ». Pas l’émotion européenne en tout cas!

 http://www.challenges.fr/monde/europe/mais-a-quoi-sert-vraiment-harlem-desir-aux-affaires-europeennes_431402?utm_content=buffere5104&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s