Dans le viseur de Hollande, il y a désormais Juppé

Dans le viseur de Hollande, il y a désormais Juppé

INFO LE SCAN POLITIQUE – Après avoir attaqué Nicolas Sarkozy le 8 septembre dans son «discours de Wagram», aux accents régaliens, le président entend cibler Alain Juppé avec un prochain grand discours politique, où il tentera cette fois de se poser comme le défenseur du modèle social français.

Contre vents et marées. Plus impopulaire que jamais, François Hollande poursuit sa campagne officieuse, tambour battant. Le président, qui multiplie les signaux à destination de la gauche, a l’intention de revenir sur le terrain économique et social en octobre. Plusieurs visites d’entreprise sont programmées. Le chef de l’Etat prépare surtout un deuxième grand discours très politique, censé remobiliser son camp et cliver avec la droite, sur le modèle de celui prononcé salle Wagram à Paris, le 8 septembre dernier.

Centré sur le terrorisme, la République et son «idée de la France», «Wagram I» était une réponse à Nicolas Sarkozy, qui avait jugé que l’Etat de droit pouvait être une entrave à l’efficacité de la lutte anti-terroriste. Dans ce discours, tenu devant la Fondation Jean Jaurès et le think tank Terra Nova, le chef de l’Etat s’était posé comme le défenseur de l’Etat de droit contre la menace d’un «état d’exception».

» Terrorisme, laïcité, 2017… ce qu’il fallait retenir du discours de Wagram

Avec «Wagram II», François Hollande changera de cheval de bataille et tentera cette fois de se poser comme le défenseur du modèle social français, menacé par le programme «libéral» de la droite. Un discours conçu comme un missile anti-Juppé.

Le président, qui a établi son plan de bataille cet été, a anticipé depuis longtemps que Nicolas Sarkozy ferait campagne sur «l’autorité» et les questions identitaires. Et qu’Alain Juppé tenterait plutôt de capitaliser sur la «droitisation de l’électorat de droite» sur le terrain économique et social, en rappelant qu’il avait été jadis l’un des plus fervents partisans de la réforme contre une droite chiraco-séguiniste plus attentive à la fracture sociale.

«Selon qu’il aura à affronter Sarkozy ou Juppé, Hollande ne fera évidemment pas la même campagne, décrypte l’un de ses stratèges. Si c’est le premier qui gagne la primaire, il attaquera sur le thème “la République est en danger!”. Si c’est le deuxième qui l’emporte, il dira que le modèle social est en danger. Il se prépare aux deux scénarios.»http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/09/30/25001-20160930ARTFIG00266-hollande-prepare-un-wagram-ii-pense-comme-un-missile-anti-juppe.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1475252820

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s